jump to navigation

Pétrole: Minsk fait son trou en Iran, en Azerbaïdjan et au Venezuela septembre 9, 2007

Posted by starbucker in Azerbaïdjan, Biélorussie, Iran, Pétrole, Vénézuela.
add a comment

La Biélorussie a fait le premier pas vers une extraction de pétrole en dehors du pays. Cette possibilité lui a été accordée par Mahmoud Ahmadinejad, compagnon d’Alexandre Loukachenko au sein du Mouvement des non-alignés. La Biélorussie et l’Iran ont signé mercredi un contrat pour l’exploitation du gisement iranien de pétrole de Jofeir.

Commentant la signature du contrat à l’agence d’information biélorusse BELTA, l’ambassadeur d’Iran en Biélorussie Abdolhamid Fekri a mis l’accent sur le fait que l’accord avait été élaboré dans les plus brefs délais « grâce à une coopération étroite entre les deux pays ». Ordinairement, l’élaboration de documents de ce genre prend bien plus de temps, a-t-il expliqué. Rappelons que Mahmoud Ahmadinejad et Alexandre Loukachenko avaient examiné les projets de production commune de pétrole en mai dernier, au cours de la visite du président iranien à Minsk.

Les experts font remarquer que le contrat signé est un premier pas de la Biélorussie vers la réduction de sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie. Le problème des livraisons alternatives de pétrole s’était posé à Alexandre Loukachenko à la fin de l’année dernière, lorsque la Russie avait annoncé le passage aux prix du marché dans ses rapports énergétiques avec la Biélorussie. Depuis, le président biélorusse avait maintes fois déclaré, malgré les commentaires sceptiques des experts, qu’il trouverait une alternative au pétrole russe. Il avait posé au gouvernement l’objectif de réduire la part russe à 20% dans la balance des combustibles.

Durant l’année, des ententes sont intervenues avec l’Azerbaïdjan sur la participation à l’exploitation de gisements pétroliers et la livraison de pétrole de la Caspienne aux raffineries biélorusses. L’extraction du pétrole sera également assurée par une coentreprise biélorusso-vénézuélienne créée en août dernier.

Les experts avaient évoqué en outre la livraison de pétrole libyen comme une variante possible.

Les sources officielles à Minsk exposent à contrecoeur leurs projets dans le domaine du pétrole. Au cours d’une récente conférence de presse, le vice-président du consortium Belneftekhim Vladimir Volkov a déclaré que des livraisons alternatives de pétrole à la Biélorussie étaient à l’étude. « Nous devons y être prêts », a-t-il dit, expliquant que, pour l’instant, les livraisons russes restaient moins chères.

 

Source Ria Novosti

Publicités

Roussneft intéressée à l’exploitation de gisements en Azerbaïdjan août 31, 2007

Posted by starbucker in Azerbaïdjan, Pétrole, Russie.
add a comment

Le vice-premier ministre russe Sergueï Narychkine, chef de l’appareil du gouvernement, confirme l’intéressement de Roussneft à l’exploitation de gisements en Azerbaïdjan.

« Comme nous l’avons constaté aujourd’hui, les compagnies pétrolières russes sont intéressées à l’exploitation de gisements de pétrole en Azerbaïdjan, la compagnie Roussneft est mentionnée dans ce contexte », a déclaré Sergueï Narychkine aux journalistes à l’issue des négociations avec les dirigeants azerbaïdjanais à Bakou.

La compagnie pétrolière nationale azerbaïdjanaise SOCAR (State Oil Company of Azerbaïdjan) et Roussneft, l’une des dix grandes compagnies pétrolières russes, ont conclu en novembre 2006 un accord sur l’exploitation du bloc de gisements de Zikh-Hovsana. Le contrat a été conclu pour 25 ans avec possibilité de le proroger de 5 ans.

Les investissements dans l’exploitation des gisements sont évalués à 100-150 millions de dollars, dont 10% à 15% seront employés pour la protection de l’environnement, le règlement des problèmes de la sécurité du travail, etc.

Les gisements de Zikh et de Hovsana sont situés dans le Sud de la presqu’île d’Apchéron (littoral Ouest de la Caspienne). A ce jour, 9 puits fonctionnent dans le gisement de Zikh et 17 puits, dans le gisement de Hovsana.

Le gisement de Zich a été découvert et mis en exploitation en 1935. Le gisement de Hovsana est en exploitation depuis 1948.

 

Source Ria Novosti

Reprise possible des livraisons de gaz russe à l’Azerbaïdjan août 31, 2007

Posted by starbucker in Azerbaïdjan, Gaz, Russie.
add a comment

Le vice-premier ministre russe Sergueï Narychkine, chef de l’appareil du gouvernement russe, n’exclut pas, en perspective, la reprise des livraisons de gaz russe à l’Azerbaïdjan qui ont cessé l’année dernière.

« La possibilité d’une reprise des livraisons n’est pas exclue », a-t-il déclaré vendredi aux journalistes à l’issue de ses entretiens avec les dirigeants azerbaïdjanais.

La question des rapports bilatéraux dans le secteur gazier n’est pas simple, a-t-il expliqué, ajoutant que cela avait été le premier sujet abordé au cours des négociations.

« C’est un sujet délicat », a souligné Sergueï Narychkine.

Au cours de l’examen des raisons de la cessation par la Russie des livraisons de gaz à l’Azerbaïdjan, les parties ont constaté qu’il s’agissait d’un problème économique qui ne devait pas empêcher le développement des rapports bilatéraux, a-t-il dit.

« Le secteur énergétique est le plus important dans notre coopération », a poursuivi Sergueï Narychkine.

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliev a déclaré en décembre dernier que son pays pouvait renoncer aux achats de gaz russe, et que l’Azerbaïdjan pouvait modifier l’alimentation de ses centrales électriques en passant d’un schéma mazout-gaz au tout mazout.

Rovnag Abdoullaïev, chef de la compagnie pétrolière nationale d’Azerbaïdjan, avait alors affirmé que l’Azerbaïdjan n’achèterait pas de gaz russe au prix de 235 dollars les mille m3.

Alexandre Medvedev, vice-président du directoire de Gazprom, avait par la suite indiqué que Gazprom interprétait le silence gardé par l’Azerbaïdjan sur le volume des achats de gaz russe en 2007 comme le renoncement à ces achats.

En 2006, l’Azerbaïdjan disposait de 11,3 milliards de m3 de gaz, dont 4 milliards extraits par la compagnie pétrolière nationale, et 2 milliards par AMOK (société internationale). Son entrepôt souterrain contenait environ 800 millions de m3 de gaz et il en a importé 4,5 milliards de m3.

En 2005, le gaz russe a été livré à l’Azerbaïdjan au prix de 60 dollars les mille m3, depuis 2006, à 110 dollars les mille m3.

 

Source Ria Novosti

USA-Azerbaïdjan: un accord de subvention pour l’expertise de deux projets de conduites transcaspiennes. août 16, 2007

Posted by starbucker in Azerbaïdjan, Etats-Unis, Gazoduc.
add a comment

L’Agence des Etats-Unis pour le commerce et le développement et la Compagnie nationale pétrolière d’Azerbaïdjan (SOCAR) ont signé jeudi un accord prévoyant l’octroi d’une subvention de 1,7 million de dollars pour l’expertise de deux projets de pipelines transcaspiens.

L’accord a été signé au ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères par le conseiller chef de l’Agence des Etats-Unis pour le commerce et le développement, James Wilderotter, et le président de SOCAR, Rovnag Abdullaev, et approuvé par le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise, Elmar Mamediarov, et le secrétaire d’Etat américain adjoint chargé des affaires économiques, Daniel Sullivan.

Dans son discours prononcé pendant la cérémonie de signature, M. Wilderotter a déclaré que la subvention devait permettre une étude de faisabilité de deux projets: le premier prévoyant la construction, au fond de la Caspienne, d’un oléoduc qui relierait le Kazakhstan au pipeline Bakou-Tbilissi-Ceyhan, le second consistant à implanter un gazoduc destiné à acheminer vers l’Europe le gaz provenant du Kazakhstan et des pays d’Asie centrale.

M. Sullivan a précisé, quant à lui, qu’il s’agissait d’études « significatives et très importantes ». « Le projet Bakou-Tbilissi-Ceyhan a débuté de la même manière avant de devenir réalité », a-t-il ajouté. Selon M. Sullivan, « cette subvention est la plus importante de toutes celles qui ont été affectées aux travaux de ce genre. Cela confirme la grande importance que les Etats-Unis attachent à ces projets transcaspiens ».

De son côté, M. Abdullaev a constaté que « la signature du document constituait la suite du dialogue mené entre l’Azerbaïdjan et les Etats-Unis dans le cadre de leurs efforts visant à assurer la sécurité énergétique ».

« Nous envisageons de créer les conditions nécessaires au transit du pétrole et du gaz via le territoire azerbaïdjanais et ce, aussi bien pour les pays d’Asie centrale que pour les sociétés étrangères travaillant dans ces pays », a conclu le président de SOCAR.

 

Source Ria Novosti

Un total de 5,65 milliards de mètres cubes de gaz extrait en Azerbaïdjan en janvier-juillet 2007 août 10, 2007

Posted by starbucker in Azerbaïdjan, Gaz.
add a comment

Les sociétés pétrolières et de gaz en Azerbaïdjan ont extrait 5,65 milliards de mètres cubes de gaz naturel au cours des sept premiers mois de 2007, en hausse de 0,3 % par rapport aux plans, a annoncé la Compagnie pétrolière publique de l’Azerbaïdjan (SOCAR).

Sur la production totale de gaz, SOCAR a représenté 3,27 milliards de mètres cubes. Un total de 1,75 milliard de mètres cubes a été extrait par la coentreprise Azerbaijan International Operating Company (AIOC) aux gisements caspiens d’Azeri-Chirag-Guneshli, et 708,1 millions de mètres cubes ont été produits au champ de Schah Deniz.

Au cours de la période de sept mois, SOCAR a livré à l’Etat 5,16 milliards de mètres cubes de gaz naturel, en hausse de 1,2 % par rapport aux plans. En juillet seul, la société a livré 862,8 millions de mètres cubes, soit 0,4 % plus que prévu.

Sur les provisions totales de gaz à l’Etat azéri, la société de distribution de gazAzerigaz a reçu 3,9 milliards de mètres cubes pendant les sept premiers mois de 2007, et l’entreprise Azerenergy a reçu 1,23 milliard de mètres cubes.

Les sociétés azéries planifient d’extraire un total de 10,14 milliards de mètres cubes de gaz pour l’entière 2007 et de fournir à l’Etat 9,17 milliards de mètres cubes.

LA GRECE ET L’AZERBAIDJAN SIGNENT UN MEMORANDUM DE COOPERATION DANS LE DOMAINE PETROGAZIER. août 4, 2007

Posted by starbucker in Azerbaïdjan, Gaz, Grèce, Pétrole.
add a comment

L’Azerbaïdjan et la Grèce ont signé jeudi un mémorandum de coopération dans le domaine pétrogazier. « Ce document transforme la Grèce en plaque tournante du pétrole azerbaïdjanais exporté en Europe », a déclaré le ministre grec du Développement, Dimitris Sioufas, au terme des négociations avec son collègue azerbaïdjanais, Gueidar Babaev.

« L’Azerbaïdjan est riche en hydrocarbures et peut approvisionner en gaz les marchés européens, tandis que la Grèce est susceptible de faire office d’un pays transitaire pour les exportations des ressources énergétiques », a indiqué Dimitris Sioufas. Selon lui, dans un premier temps, le gaz azerbaïdjanais sera fourni en Turquie et en Grèce et puis, vers d’autres pays européens via leur territoire, y compris en Italie. La Grèce, affirme le ministre, est prête à acheter chaque année jusqu’à 2 milliards de mètres cubes de gaz azerbaïdjanais.

Dimitris Sioufas n’a par ailleurs pas exclu que d’ici 2008 l’ Azerbaïdjan, la Turquie, la Grèce et l’Italie puissent signer un accord quadriparti sur les livraisons de gaz azerbaïdjanais.

Depuis cet été, l’Azerbaïdjan a lancé les exportations de gaz du champ gazier de Shah Deniz sur le plateau continental de la mer Caspienne, en Turquie par l’oléoduc Bakou-Tbilissi – Erzurum. Il est prévu que d’ici la fin de l’année, le gaz azerbaïdjanais parviendra en Grèce.

Gueidar Babaev a indiqué que la Grèce était devenue le premier pays de l’Union européenne ayant manifesté son intérêt aux livraisons de gaz azerbaïdjanais. D’après lui, l’actuel mémorandum prévoit la participation de compagnies grecques à la mise en valeur des gisements en Azerbaïdjan.

Les réserves récupérables du champ Shah Deniz sont évaluées à 1.200 milliards de mètres cubes de gaz.

 

source Itar Tass

UN CONSEILLER DU SECRETAIRE D’ETAT AMERICAIN DISCUTE EN AZERBAIDJAN DE LA COOPERATION ENERGETIQUE. août 4, 2007

Posted by starbucker in Azerbaïdjan, Energie, Etats-Unis.
add a comment

Le gouvernement des Etats-Unis préconise une concurrence saine dans le secteur énergétique, a déclaré vendredi à Bakou Mathieu Brise, conseiller du secrétaire d’Etat américain chargé de l’ Europe et de l’Asie Centrale, en s’entretenant avec le ministre de l’ Industrie et de l’Energie Natik Aliev.

Washington juge inadmissible l’utilisation du facteur énergétique comme instrument de pression politique, a-t-il dit. « La coopération des pays riverains des mers Caspienne et Baltique permettra de créer un espace énergétique commun entre l’Azerbaïdjan, la Géorgie, l’Ukraine et les pays d’Europe de l’Est ». M.Brise s’est dit certain que « cela contribuera grandement à la sécurité énergétique de l’Europe ».

Après s’être entretenu vendredi avec le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise Elmar Mamediarov, M.Brise a déclaré que la rencontre a porté sur les possibilités d’élargissement de la coopération dans le domaine de l’énergie, y compris la réalisation de projets de gazoduc. « Les positions de l’Azerbaïdjan et des Etats-Unis sur cette question coïncident plus que jamais ».

« Nous avons discuté de la réalisation du projet de gazoduc entre la Turquie, la Grèce et l’Italie, les trois pays ayant signé dernièrement un traité en ce sens », a dit le diplomate. Les négociations ont porté aussi sur le projet Nabucco de transport de gaz d’Asie Centrale vers l’Europe via l’Azerbaïdjan. « Les Etats-Unis apprécient beaucoup les capacités de transit de l’Azerbaïdjan », a souligné M.Brise. Jeudi au cours d’un point de presse à Bakou il a annoncé que « l’itinéraire passant par l’ Azerbaïdjan et la Turquie constitue la voie la plus intéressante de transport du gaz turkmène et kazakh vers l’Europe ». Alors que l’ itinéraire gazier passant par l’Iran vers l’Europe est « politique désavantageux et coûteux ».

Depuis l’été 2007 l’Azerbaïdjan et la Turquie sont liés par le gazoduc Bakou-Tbilissi- Erzurum d’un débit de 20 milliards de m3 de gaz par an. Une barrette de raccordement reliant les systèmes gaziers de Turquie et de Grèce a été mise en place, par le biais de laquelle il est prévu de commencer l’automne prochain les livraisons de gaz azerbaïdjanais provenant du gisement caspien de Shah Deniz dont les réserves sont estimées à 1,2 billions de m3. A l’avenir le gaz azerbaïdjanais se dirigera vers l’Italie et l’Autriche. Jeudi, le ministre azerbaïdjanais du Développement économique Gueidar Babaev a déclaré qu’à partir de 2010 l’ Azerbaïdjan pourra commencer à livrer du gaz directement vers les pays européens en utilisant les capacités de transit de ses partenaires.

Selon les estimations de la compagnie pétrolière publique d’ Azerbaïdjan, d’ici 2015 l’Azerbaïdjan produira jusqu’à 15 milliards de m3 de gaz, soit deux fois plus qu’actuellement.

 

Source Itar Tass