jump to navigation

Areva remporte un contrat en Arabie saoudite août 28, 2007

Posted by starbucker in Arabie Saoudite, Electricité, France.
add a comment

Le pôle Transmission et Distribution (T&D) d’AREVA a remporté un contrat de 67 millions d’euros en Arabie saoudite, portant sur la construction clé en main d’un poste électrique haute tension. Ce contrat, confié à AREVA T&D par Mitsubishi Heavy Industries, fait partie d’un projet de production autonome d’électricité mené par la Shuqaiq Water and Electricity Co.

La région de Jizan, dans le Sud de l’Arabie Saoudite, connaît un développement économique considérable qui se traduit par une forte augmentation de la demande en électricité. Afin de garantir l’approvisionnement de la région, les pouvoirs publics développent sa capacité de production en construisant une nouvelle centrale électrique et une unité de désalinisation de l’eau de mer. Le poste 400/132 kV commandé à AREVA T&D évacuera les 850 mégawatts d’électricité fournis par la centrale vers le réseau de transport 400 kV et assurera ainsi l’alimentation électrique des industries locales.

Dans le cadre de ce contrat, AREVA T&D mènera les travaux d’ingénierie, de construction et de mise en service, et fournira aussi les systèmes de contrôle et de protection associés.

Le poste électrique devrait être livré en avril 2009.

Michel Augonnet, vice président exécutif de l’Unité Systèmes d’AREVA T&D a déclaré : « Notre savoir-faire et notre réactivité nous ont permis d’optimiser les délais de réalisation du projet et ainsi, de remporter ce contrat malgré un contexte très concurrentiel».

A propos

Avec une présence industrielle dans 41 pays et un réseau commercial couvrant plus de 100 pays, AREVA propose à ses clients des solutions technologiques pour produire de l’énergie sans CO(2) et acheminer l’électricité en toute fiabilité. Leader mondial de l’énergie nucléaire, le groupe est le seul acteur présent dans l’ensemble des activités industrielles du secteur. Ses

61 000 collaborateurs s’engagent quotidiennement dans une démarche de progrès continu, mettant ainsi le développement durable au cœur de la stratégie industrielle du groupe. Les activités d’AREVA contribuent à répondre aux grands enjeux du XXI(e) siècle : accès à l’énergie pour le plus grand nombre, préservation de la planète, responsabilité vis-à-vis des générations futures.

Source Business Wire

Publicités

L’Arabie saoudite veut devenir un grand du raffinage août 24, 2007

Posted by starbucker in Arabie Saoudite, Pétrole.
add a comment

L’Arabie saoudite ne veut pas seulement produire du brut. De plus en plus, la principale éponge à pétrole de la planète souhaite s’intégrer en aval et transformer sur place une partie de son or noir. Les dernières décisions prises par Riyad le confirment : le pays entend développer ses installations de raffinage à marche forcée. L’objectif officiel consiste à augmenter sa capacité de 80 % en cinq ou six ans, pour la porter à 3,8 millions de barils par jour. Avec à la clef des investissements évalués au bas mot à 18 milliards de dollars…

Un volontarisme qui nécessite de faire appel plus qu’auparavant à des partenaires étrangers. La compagnie nationale Aramco a beau être le premier groupe pétrolier mondial, elle ne peut pas faire tout toute seule. Elle vient ainsi de lancer un appel d’offres auprès de cinq sociétés d’ingénierie (Foster Wheeler, JGC, KBR, SNC-Lavalin et WorleyParsons) pour construire une nouvelle unité de 400.000 barils par jour sur le site Ras Tanura, où se trouve déjà la plus grande installation de raffinage du pays. Les sociétés en lice doivent remettre leurs offres à la mi-septembre. Compte tenu de l’envolée des tarifs dans le secteur, l’usine pourrait coûter 7 à 8 milliards de dollars.

Autre mégaprojet : la création d’une raffinerie sur un site totalement nouveau, à Jizan, un port de la mer Rouge. Pour la première fois, Aramco ne sera pas associé à l’exploitation de ce complexe. Il sera construit et géré par des acteurs privés, a réaffirmé cette semaine le ministère du Pétrole et des Ressources minérales. Cinquante sociétés ont déjà été préqualifiées : 8 entreprises saoudiennes et 42 groupes internationaux, dont toutes les majors comme Exxon, Shell ou Total. L’appel d’offres devrait être lancé d’ici à la fin de l’année, afin de désigner un consortium associant saoudiens et étrangers. Dans la même logique, Aramco a déjà signé des accords pour construire deux raffineries à Jubail et Yanbu, en association avec Total pour l’une, ConocoPhillips pour la deuxième.

Capter de la valeur ajoutée

Au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), l’Arabie saoudite est clairement le pays le plus offensif en matière de raffinage. Mais la tendance est générale. « Entre la fin 2005 et la fin 2011, les projets des pays membres devraient augmenter la capacité de raffinage de 5,9 millions de barils par jour », soit 60 %, explique le cartel. Déjà passée d’environ 6 % à 11 % en vingt-cinq ans, la part de l’Opep dans la production d’essence, de gazole, etc., devrait donc grimper encore plus. Il s’agit de répondre à la pénurie actuelle de raffineries dans l’ensemble du monde, de capter une part accrue de la valeur ajoutée, et de rendre les pays concernés un peu moins dépendants à l’égard des cours du brut. Au total, l’Opep chiffre les investissements nécessaires à 66 milliards de dollars. Une facture qu’avec les revenus qu’ils engrangent en ce moment, les pays concernés ont largement les moyens d’acquitter.

 

Source les Echos

La Pologne achète du pétrole brut de l’Arabie Saoudite juillet 23, 2007

Posted by starbucker in Arabie Saoudite, Pétrole, Pologne.
add a comment

L’Arabie Saoudite est prête à fournir à la Pologne du pétrole brut et du gaz, a déclaré le Ministre saoudien des Ressources de Pétrole et Minérales Ali bin Ibrahim Al-Naimi, au Premier ministre polonais Jaroslaw Kaczynski au cours d’une visite officielle en Pologne, commencée le 11 juillet 2007.

La croissance robuste du secteur d’énergie de la Pologne mènera à la coopération avec des pays éloignés geographiquement, comme l’Arabie Saoudite, le plus grand producteur mondial de pétrole brut et de gaz, a dit Kaczynski le 13juillet 2007. Le Premier Ministre polonais, qui prévoit des liens économiques plus proches avec le pays arabe les quelques années suivantes, a aussi montré de l’intérêt pour un projet commun de construction de pétroliers.

Lors d’une visite du Roi saoudien en Pologne en juin 2007, les deux pays ont signé un accord sur la coopération dans les services de la santé, de l’enseignement, de la science, du sport et de la lutte contre le crime.

Al-Naimi est en Pologne pour la troisième fois sur l’invitation du Ministre polonais de l’Environnement Jan Szyszko.

 

Source http://www.pulsbiznesu.pl/