jump to navigation

Roumanie : Appel d’offre pour 35 gisements pétrolifères septembre 12, 2007

Posted by starbucker in Pétrole, Roumanie.
add a comment

Les firmes intéressées par la concession de gisements pétrolifères peuvent solliciter à l’Agence nationale pour des ressources minérales (ANMR) des données techniques sur 35 périmètres, le dépôt des offres devant être effectué jusqu’au 24 janvier 2008, pour neuf périmètres d’exploration, et jusqu’au 21 février 2008, pour 26 zones d’exploitation.

Les périmètres d’exploration, développement et exploitation du brut et des gaz soumis aux appels d’offre sont situés dans le nord-est, le sud et l’ouest du pays, et ceux d’exploitation se trouvent, principalement, dans le sud et le nord-ouest du pays, a précisé un représentant de l’ANRM. Il a également dit que les offres déposées seraient évaluées jusqu’au 22 février 2008, pour les neuf périmètres d’exploration, et jusqu’au 21 mars 2008, au cas des 26 zones d’exploitation.

D’autre part, les redevances et les taxes d’exploration et exploitation dans le domaine minier pourraient être majorées jusqu’à dix fois, pour atteindre à un niveau similaire à celui de l’Union européenne, a déclaré le président de l’Agence nationale pour des ressources minérales, Bogdan Gabudeanu. Ainsi, la taxe d’exploitation pourrait augmenter huit fois, de 2 500 lei/km2 actuellement, à 20 000 lei/km2 environ, a également dit M. Gabudeanu. Calculée à l’actuel cours de la monnaie européenne, la taxe d’exploitation pourrait être de 6 000 euros/km2 environ.

Concernant les redevances, le président de l’ANRM a précisé que leur montant devrait enregistrer une hausse se situant entre 50 pc et 100 pc. Selon le quotidien Ziarul financiar, l’ANRM veut également doubler le montant de la redevance due au budget d’État pour les eaux minérales à la source, 2 euro/1000 litres à présent, à 4 euros/1000 litres au mois.

Source Rompres

GdF souhaite s’allier avec le roumain ELCEN août 30, 2007

Posted by starbucker in Electricité, France, Gaz, Roumanie.
add a comment

Gaz de France cherche à s’allier avec le roumain Electrocentrale Bucuresti, ou ELCEN, en vue de devenir un groupe intégré d’électricité et de gaz naturel en Roumanie, rapporte jeudi l’agence de presse Mediafax.

Nous avons tenu des discussions préliminaires avec Electrocentrale Bucuresti car nous voulons travailler avec des sociétés énergétiques roumaines pour produire de l’énergie électrique et thermique ainsi que du gaz naturel, a déclaré Tanguy Moulin Fournier, directeur du développement du groupe français en Roumanie, sans donner davantage de détails.

ELCEN a également déclaré jeudi qu’elle avait eu des discussions avec GdF en juillet et que la société roumaine avait alors accepté d’envisager que Gaz de France participe à ses projets de construction de nouvelles centrales énergétiques à Bucarest.

Irina Duica, représentante d’ELCEN, a déclaré que le groupe comptait construire des centrales énergétiques à Bucarest en formant des coentreprises avec des sociétés étrangères, sans donner plus de détails.

Gaz de France, qui contrôle le distributeur de gaz roumain Distrigaz Sud, a exprimé à plusieurs reprises sa volonté de devenir un groupe intégré d’électricité et de gaz sur le marché roumain.

Gaz de France a également indiqué qu’il participerait à la privatisation programmée des centrales électriques de Craiova, Rovinari et Turceni et de plusieurs divisions du producteur d’énergie thermique Termoelectrica, dès qu’elles seront mises en vente.

En 2004, le groupe français a déboursé 128 millions d’euros pour acquérir une participation de 30% dans Distrigaz Sud, pour porter ensuite sa part à 51% par le biais d’une augmentation de capital d’un montant de 183 millions d’euros. Distrigaz Sud compte plus d’un million de clients dans 20 départements roumains et représente 25% du gaz naturel vendu dans le pays.

Electrocentrale Bucuresti, qui appartient à Termoelectrica, exploite cinq centrales thermiques situées à Bucarest, avec une capacité installée de 1.008 mégawatts.

 

Source  DJ

Roumanie : le 2ème réacteur nucléaire branché au système énergétique national août 8, 2007

Posted by starbucker in Nucléaire, Roumanie.
add a comment

En Roumanie, le 2ème réacteur nucléaire en Roumanie a été branché mardi, pour la première fois, au système énergétique national, lors des essayages en vue de sa mise en marche, a-t-on appris d’un communiqué de la Société Nationale Nuclearelectrica SA.

La première connexion au système énergétique a été effectuée à 25 % de la puissance nominale du réacteur (700 MWe). Après les essayages et la réalisation des activités spécifiques de cette phase, il sera procédé à la croissance progressive de la puissance à 50 %, 75 % et à 100 %, le programme d’activités approuvée par la Commission Nationale pour le Contrôle des Activités Nucléaires devant être effectué pour chaque niveau de puissance.

L’exploitation commerciale du 2ème réacteur, dont le début est prévu pour la fin septembre 2007, et l’accroissement de l’apport de l’énergie nucléaire en Roumanie à 17-18 % auront des effets immédiats sur le plan de la stabilité du système énergétique et du maintien du tarif pour la population.

Le 2ème réacteur a été réalisé aux termes d’un contrat de direction des travaux conclu en 2003 avec Atomic Energy of Canada Ltd et ANSALDO-Italie. Le réacteur CANDU 6 est le 2ème de ce type sur la plate-forme de la CNE Cernavoda, le premier fonctionnant à succès depuis 1996 et ayant marqué l’année dernière ses 10 années d’exploitation.

La centrale nucléaire de Cernavoda est la seule du genre en Roumanie. Son plan initial, datant du début des années 1980, prévoyait la construction de cinq réacteurs, mais un seul a été terminé, qui produit 10-12 % de la consommation d’électricité de la Roumanie. Actuellement, les réacteurs 3 et 4 sont en projet, alors que le projet de construire un 5ème réacteur a été abandonné.

Source Xinhua