jump to navigation

La demande grecque en énergie globalement couverte par les importations venant de Russie août 9, 2007

Posted by starbucker in Energie, Grèce, Russie.
add a comment

La Grèce importe du pétrole brut et des produits pétroliers de Russie pour 32,3 %, d’Arabie saoudite pour 31,1 % et d’Iran pour 28,6 %, selon un rapport sur l’énergie présenté jeudi par le ministre du Développement au Premier ministre Karamanlis.

Selon le rapport, le pays exporte des quantités substantielles de produits pétroliers à des pays comme les Etats-Unis, la Turquie, la Libye et la Syrie. Ses exportations totales ont été de 4,8 millions de tonnes en 2005.

La demande totale de gaz naturel de la Grèce est couverte par ses importations en provenance de Russie (85 %), via la Bulgarie, et par ses importations de gaz liquéfié en provenance d’Algérie ( 15 %). En 2005, les importations totales de gaz naturel ont atteint 2,8 milliards de mètres cubes, grimpant à 3,1 milliards de mètres cubes en 2006.

Source Xinhua

Explosion d’un gazoduc: Sofia confirme la coupure des livraisons de gaz russe vers la Grèce. août 6, 2007

Posted by starbucker in Bulgarie, Gazoduc, Grèce.
add a comment

Des officiels bulgares ont confirmé l’explosion lundi d’un gazoduc en Bulgarie et la coupure des livraisons de gaz russe vers la Grèce, a indiqué l’agence bulgare d’information (BTA).

« Il n’y a pas de danger pour la population. Le gaz n’est pas nocif. Mais les livraisons de combustible vers la Grèce seront interrompues tant que la panne ne sera pas résorbée », a indiqué un porte-parole des pompiers bulgares cité par l’agence.

Une puissante explosion s’est produite à 7h20 locales non loin de la ville de Blagoevgrad, dans le sud-ouest du pays.

La part du gaz russe dans la consommation grecque s’élève à 80% (2,7 milliards de mètres cubes).

Le service de presse du ministère grec du Développement, en charge des livraisons de gaz, n’a pas encore fait de commentaires.

 

Source Ria Novosti

LA GRECE ET L’AZERBAIDJAN SIGNENT UN MEMORANDUM DE COOPERATION DANS LE DOMAINE PETROGAZIER. août 4, 2007

Posted by starbucker in Azerbaïdjan, Gaz, Grèce, Pétrole.
add a comment

L’Azerbaïdjan et la Grèce ont signé jeudi un mémorandum de coopération dans le domaine pétrogazier. « Ce document transforme la Grèce en plaque tournante du pétrole azerbaïdjanais exporté en Europe », a déclaré le ministre grec du Développement, Dimitris Sioufas, au terme des négociations avec son collègue azerbaïdjanais, Gueidar Babaev.

« L’Azerbaïdjan est riche en hydrocarbures et peut approvisionner en gaz les marchés européens, tandis que la Grèce est susceptible de faire office d’un pays transitaire pour les exportations des ressources énergétiques », a indiqué Dimitris Sioufas. Selon lui, dans un premier temps, le gaz azerbaïdjanais sera fourni en Turquie et en Grèce et puis, vers d’autres pays européens via leur territoire, y compris en Italie. La Grèce, affirme le ministre, est prête à acheter chaque année jusqu’à 2 milliards de mètres cubes de gaz azerbaïdjanais.

Dimitris Sioufas n’a par ailleurs pas exclu que d’ici 2008 l’ Azerbaïdjan, la Turquie, la Grèce et l’Italie puissent signer un accord quadriparti sur les livraisons de gaz azerbaïdjanais.

Depuis cet été, l’Azerbaïdjan a lancé les exportations de gaz du champ gazier de Shah Deniz sur le plateau continental de la mer Caspienne, en Turquie par l’oléoduc Bakou-Tbilissi – Erzurum. Il est prévu que d’ici la fin de l’année, le gaz azerbaïdjanais parviendra en Grèce.

Gueidar Babaev a indiqué que la Grèce était devenue le premier pays de l’Union européenne ayant manifesté son intérêt aux livraisons de gaz azerbaïdjanais. D’après lui, l’actuel mémorandum prévoit la participation de compagnies grecques à la mise en valeur des gisements en Azerbaïdjan.

Les réserves récupérables du champ Shah Deniz sont évaluées à 1.200 milliards de mètres cubes de gaz.

 

source Itar Tass

Gaz caspien: Washington salue l’accord italo-gréco-turc sur un gazoduc alternatif vers l’Europe. juillet 27, 2007

Posted by starbucker in Gazoduc, Grèce, Italie, Turquie.
add a comment

L’administration Bush a félicité les dirigeants de l’Italie, de la Grèce et de la Turquie pour la conclusion d’un accord sur la construction d’un gazoduc alternatif qui transportera le gaz naturel caspien en Europe.

« Cet accord est la pierre angulaire des efforts communs déployés par les trois pays avec le soutien décisif des Etats-Unis et de l’UE en vue de diversifier les livraisons de gaz naturel de la Caspienne en Europe et de contribuer au développement économique de la région de la Caspienne », lit-on dans une déclaration du porte-parole du Département d’Etat américain Sean McCormack publiée à Washington.

« Ces efforts s’inscrivent dans la coopération étroite de ces dix dernières années entre les Etats-Unis, l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie en vue de construire le gazoduc sud-caucasien et l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, ainsi que pour étendre notre coopération en y entraînant les principaux partenaires de l’UE », indique le document.

 

Source Ria Novosti

L’Italie, la Grèce et la Turquie s’entendent sur la construction d’un gazoduc. juillet 26, 2007

Posted by starbucker in Gazoduc, Grèce, Italie, Turquie.
add a comment

L’Italie, la Grèce et la Turquie ont signé jeudi à Rome un accord sur la construction d’un gazoduc pour le transport, vers l’Europe, du gaz provenant du Bassin caspien et du Proche-Orient, a confié à RIA Novosti un porte-parole de la société italienne Edison qui prendra part à l’étude du projet.

« Le nouveau gazoduc doit entrer en service en 2012. Il permettra d’une part de diversifier les sources de livraisons de gaz et d’autre part de stimuler la concurrence dans ce domaine », a indiqué l’interlocuteur de l’agence.

L’accord intergouvernemental souligne que le gaz naturel sera acheminé depuis la Caspienne et le Proche-Orient en direction de la Turquie pour arriver ensuite en Grèce et de là, en Italie.

Selon le porte-parole d’Edison, « ayant accompli cet acte formel, les gouvernements des trois pays ont reconnu l’importance stratégique du nouveau couloir de transit du gaz et se sont engagés à encourager l’activité des entreprises industrielles participant à ce projet ».

Quatre entités ont été retenues pour effectuer les travaux: la holding italienne Edison, les sociétés grecques Depa et Defsa, et la Botas turque.

L’accord de construction du gazoduc a été signé par le ministre italien du Développement économique Pierluigi Bersani, le ministre grec de l’Economie Dimitris Sioufas et le ministre turc de l’Energie et des Ressources naturelles Hilmi Guler.

Le gazoduc partira de la ville turque de Karacabey en direction de Komotini (nord de la Grèce). Là, il rejoindra le pipeline existant qui mène à Messembria (Grèce) et dont une ramification se prolonge jusqu’à Athènes. Ensuite, 305 kilomètres de gazoduc seront construits sur le territoire grec pour relier Athènes au port de Stavrolimenas (sud de la Grèce). Le dernier tronçon, long de 212 kilomètres, traversera la mer Adriatique pour aboutir au port d’Otranto, dans le sud-est de l’Italie.

Le coût estimatif du tronçon gréco-italien est de 300 millions d’euros.

 

Source Ria Novosti