jump to navigation

Gazoduc Iran-Pakistan-Inde: Téhéran exprime son impatience face à l’Inde septembre 17, 2007

Posted by starbucker in Gazoduc, Inde, Iran, Pakistan.
add a comment

Téhéran a exprimé dimanche son impatience vis-à-vis de l’Inde à propos de la finalisation du projet du gazoduc entre l’Iran, le Pakistan et l’Inde, affirmant que le projet pourrait « aller de l’avant » avec Islamabad si New Delhi continuait à le retarder.

Le ministre iranien du Pétrole par intérim, Gholam Hossein Nozari, a déclaré que les trois pays étaient toujours en discussion à propos du prix pour le transit du gaz iranien que l’Inde doit payer au Pakistan.

Il a ajouté que les responsables pakistanais devaient se rendre en Iran fin septembre pour finaliser le projet mais que la venue des responsables indiens était encore incertaine.

« Nous préférons avoir des négociations tripartites. Mais les choses avancent plus rapidement avec les Pakistanais », a déclaré M. Nozari lors d’une conférence de presse.

« Les responsables pakistanais et indiens ont des discussions sur le prix du transit. Si nous estimons qu’il y a un retard sérieux avec les Indiens, nous irons de l’avant avec les Pakistanais », a-t-il ajouté, sans donner plus de précisions.

Selon la télévision iranienne, le responsable iranien du projet, Hojatollah Ghanimifar, a déclaré que son pays avait « invité les Indiens pour ces négociations, mais pour le moment leur présence n’était pas encore certaine ».

Les discussions sur ce projet de 7,4 milliards de dollars –pour fournir du gaz iranien à l’Inde grâce à un gazoduc long de 2.600 km en passant par le Pakistan– ont commencé en 1994.

Le projet a fait les frais des tensions entre l’Inde et le Pakistan, avant d’être remis sur la table début 2004 à la faveur de la relance du processus de paix entre les deux pays.

Mais depuis les discussions traînent, les trois pays n’arrivant pas à se mettre d’accord sur le prix du gaz.

Sans compter l’opposition des Etats-Unis qui ont exprimé leur réticence face à ce projet.

Source AFP

Publicités

Avide d’énergie, l’Inde réanime le projet de gazoduc transafghan août 22, 2007

Posted by starbucker in Gazoduc, Inde, Pakistan, Turkménistan.
add a comment

Le Turkménistan, l’Afghanistan, le Pakistan et l’Inde finalisent ce projet qui relève du mythe.

Depuis quelques semaines déjà, la presse pakistanaise s’en faisait l’écho : le Turkménistan, l’Afghanistan, le Pakistan et l’Inde doivent se rencontrer aujourd’hui et demain à Islamabad afin de  » finaliser  » un accord-cadre portant sur un projet de gazoduc (Tapi) transafghan qui semblait relever du mythe. Ce pipeline transporterait le gaz enfoui dans les gisements de Daulatabad, au sud-est du Turkménistan, pour alimenter le Pakistan et surtout le grand marché indien. Au menu des discussions des quatre délégations, figurera la question de la sécurité en Afghanistan, mais aussi le prix du gaz et son allocation entre les deux pays récipiendaires.

Maintes fois évoqué et maintes fois abandonné, l’ambitieux projet  » Tapi « , qui s’étirerait sur 1.435 kilomètres, pourrait transporter 30 milliards de mètres cubes par an et représenterait un investissement de 4 milliards de dollars, est loin de convaincre tous les experts. En 1995, de grandes pétrolières dont l’américaine Unocal s’étaient attelées au projet. Mais l’attaque américaine contre les talibans en 2001 a tout bouleversé. Il a fallu attendre l’année suivante pour que le projet ressuscite, poussé par la Banque asiatique de développement (BAD) qui y voit le moyen de créer un pôle d’activité, des emplois et un début de coopération dans cette région déshéritée et déchirée.

APPUI DES ETATS-UNIS

Le projet aurait aussi l’appui des Etats-Unis qui voit en  » Tapi  » une façon de torpiller le projet de gazoduc  » IPI  » auquel travaillent l’Inde, le Pakistan et l’Iran, un pays sous embargo américain.  » Je serai surpris que le projet Tapi débouche rapidement. Il nécessite une amélioration massive de la sécurité le long de son parcours « , commentait hier Dan Simmons, de l’Agence internationale de l’énergie.

Reste que, selon la BAD, l’entrée en scène de l’Inde rend le projet commercialement viable. Sixième consommateur d’énergie dans le monde, l’Inde est très dépendante de ses importations énergétiques. Elle pourrait voir passer ses achats de pétrole de plus de 70 % de sa consommation à 90 % d’ici à quinze ans en raison de la vigueur de sa croissance. Le pays recourt massivement au charbon et deviendra sous peu l’un des principaux pollueurs du monde. Aussi, le gouvernement veut augmenter la part du gaz, moins polluant. Il ne représente actuellement que 10 % de ses sources d’énergie.

 

Source La tribune

Le Pakistan va revoir le moratoire sur les essais nucléaires si l’Inde reprend ses essais août 21, 2007

Posted by starbucker in Inde, Nucléaire, Pakistan.
add a comment

Le Pakistan va revoir le moratoire sur les essais nucléaires si l’ Inde reprend ses essais (porte-parole) ISLAMABAD, 20 août (XINHUA) — Le Pakistan a averti lundi qu’il devrait revoir sa position sur le moratoire unilatéral sur les essais nucléaires si l’Inde reprenait ses essais nucléaires.

« Le Pakistan reçoit avec sérieux les assertions des responsables indiens sur la possibilité d’une reprise des essais nucléaires », a déclaré à la presse la porte-parole du ministère pakistanais des Affaires étrangères Tasnim Aslam, lors d’un point de presse hebdomadaire à Islamabad.

Faisant référence aux communiqués publiés par New Delhi peu après l’accord indo-américain sur le nucléaire, elle a souligné que cela serait source de préoccupations à la fois pour le Pakistan et l’ensemble de la communauté internationale, car la capacité nucléaire de l’Inde sera renforcée par cet accord avec les Etats-Unis.

La reprise des essais nucléaires de l’Inde obligerait le Pakistan à revoir sa position et à agir pour ses intérêts nationaux, a souligné Mme Aslam.

Sur la décision de l’Australie de vendre de l’uranium à l’Inde, la porte-parole a indiqué que comme l’accord indo-américain, cet accord serait surveillé de près.

« Toute évolution de nature à perturber l’équilibre de l’Asie du sud est objet de préoccupation pour le Pakistan », a-t-elle précisé.

Le Pakistan ne souhaite pas une course à l’armement nucléaire dans la région mais il veut maintenir un minimum de force de dissuasion crédible dans l’intérêt de l’équilibre stratégique, vital pour la paix, selon elle.

Elle a précisé que le Pakistan avait également des besoins énergétiques et que l’ouverture de centrales nucléaires faisait partie de ses plans dans ce domaine.

La porte-parole a rappelé l’engagement du Pakistan pour la non- prolifération.

Source Xinhua

Le Pakistan exprime son inquiétude quant à l’accord sur le nucléaire signé entre les USA et l’Inde août 2, 2007

Posted by starbucker in Etats-Unis, Inde, Nucléaire, Pakistan.
add a comment

 

Le Pakistan a déclaré jeudi que l’accord nucléaire signé entre les Etats-Unis et l’Inde aurait un impact sur la stabilité stratégique de la région, car cet accord pourra permettre à l’Inde de produire de grandes quantités de matières fissiles et d’armes nucléaires à partir des réacteurs nucléaires non protégés.

« L’objectif de la stabilité stratégique en Asie du Sud et le régime international de non-prolifération auraient été mieux servis si les Etats-Unis avaient proposé une approche d’ensemble pour le Pakistan et l’Inde, deux Etats avec des armes nucléaires participant au Traité de non-prolifération nucléaire« , indique un communiqué de l’armée pakistanaise publié après la réunion de l’Autorité de commandement national du pays (NCA).

Ce communiqué souligne qu’une approche équilibrée permettrait d’éviter une course aux armes nucléaires dans la région et de promouvoir la modération, tout en s’assurant que les besoins légitimes des deux pays en énergie nucléaire sont satisfaits.

Dans ce communiqué, le Pakistan déclare avoir toujours respecté les exigences de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) en ce qui concerne les réacteurs nucléaires, et être prêt à accepter des approches multilatérales et bilatérales innovantes pour la mise en place de centrales nucléaires.

A cette réunion, présidée par le président Pervez Musharraf, participaient également, entre autres, le Premier ministre Shaukat Aziz,, le ministre de la Défense et le ministre des Affaires étrangères.

D’après un accord signé entre les Etats-Unis et l’Inde en mars 2006, l’Inde aura accès à la technologie nucléaire civile américaine, mais devra permettre l’inspection de ses installations.

Source Xinhua

Canberra ne vendra pas d’uranium au Pakistan (Downer) juillet 27, 2007

Posted by starbucker in Australie, Pakistan, Uranium.
add a comment

Le chef de la diplomatie australienne Alexander Downer a opposé vendredi une fin de non recevoir à un ministre pakistanais qui sollicitait la vente d’uranium.

Le ministre pakistanais des Affaires religieuses, Ijaz-ul-Haq, avait réclamé la fourniture d’uranium assurant qu’il serait utilisé à des fins civiles.

« Les pays qui travaillent dans la région doivent faire cas égal du Pakistan et de l’Inde, car il doivent y maintenir un équilibre », a fait valoir le ministre pakistanais dans un entretien à la radio ABC.

Canberra a indiqué jeudi qu’il envisageait de vendre l’élément radioactif à l’Inde, rival historique du Pakistan, dans le cadre de l’accord historique scellé entre Washington et New Delhi sur le nucléaire civil.

Motivant son refus par le fait qu’Islamabad ne possédait pas de centrales nucléaires, M. Downer a minimisé la portée de cette requête n’émanant pas officiellement de l’Etat pakistanais.

« Je ne suis pas persuadé que le ministre des Affaires religieuses puissent être considéré comme un expert en la matière », a-t-il ironisé.

 

Source AFP