jump to navigation

Petrobras raffinera plus de 400.000 barils/jour à l’étranger d’ici 2012 septembre 11, 2007

Posted by starbucker in Brésil, Pétrole.
add a comment

La compagnie pétrolière brésilienne Petrobras veut porter sa capacité de raffinage à l’étranger à 436.000 barils/jour de pétrole d’ici 2012, a indiqué lundi le directeur du secteur international, Nestor Cervero.

Lors d’une conférence de presse, au cours de laquelle il a présenté la stratégie de Petrobras à l’international de 2008 à 2012, M. Cervero a souligné que le « plus important était l’objectif de la capacité de raffinage à l’étranger fixé à plus de 400.000 barils/jour avant 2012 ».

Petrobras va investir dans « l’extension des raffineries existantes » à l’étranger. En 2006, la capacité de raffinage s’est élevée à 243.000 barils/j et en 2015 Petrobras table sur 698.000 barils/jour.

D’après M. Cervero, Petrobras investira au total 15 milliards de dollars à l’étranger de 2008 à 2012 dont 70% (soit 10,5 mds USD) dans la production et l’exploration (8,2 mds USD et 2,3 mds USD respectivement).

La compagnie investira 3,7 milliards de dollars (25% du total) dans le raffinage, le transport, la commercialisation et la pétrochimie.

Les Etats-Unis recevront la plus grande partie (32%) des investissements (4,9 mds USD), suivis de l’Argentine (2,8 mds USD), du Nigéria (1,4 md), de l’Angola (0,9 md USD) notamment.

En pétrochimie, gaz et énergie, Petrobras va augmenter sa présence en Amérique du sud. D’après M. Cervero, Petrobras « envisage un partenariat avec un pays d’Amérique du sud pour la construction d’une usine pétrochimique ».

En ce qui concerne les biocarburants, la compagnie prévoit d’agir mondialement en restant en tête de la production de biodiesel et en augmentant sa participation dans le secteur de l’éthanol.

Petrobras compte des activités dans 27 pays où elle emploie plus de 7.000 personnes.

Source AFP

Publicités

Brésil : début de la construction d’une raffinerie, sans le Venezuela août 31, 2007

Posted by starbucker in Brésil, Pétrole, Vénézuela.
add a comment

Le gouvernement brésilien a donné le feu vert à la construction de la raffinerie Abreu e Lima dans l’Etat du Pernambourc (nord-est) dont le coût est estimé à 4,05 milliards de dollars sans la participation du Venezuela initialement prévue.

La chef de cabinet à la présidence, Dilma Roussef, a indiqué que les travaux commenceraient mardi prochain, mais n’a pas confirmé la participation du Venezuela co-fondatrice du projet.

La raffinerie est le fruit d’un accord entre les compagnies d’Etat Petrobras et Pétroles du Venezuela (PDVSA). La contrepartie pour le Brésil était sa participation dans le champ pétrolifère Carabobo du bassin de l’Orénoque qui recèle d’immenses réserves de brut lourd.

Le projet de création de ces entreprises mixtes ne s’est pas concrétisé et « en attendant, Petrobras donne le coup d’envoi au projet de la raffinerie », a dit vendredi à l’AFP un reponsable de la compagnie.

Petrobras a envoyé il y a un mois les documents à PDVSA pour créer les deux entreprises mixtes mais n’a pas obtenu de réponse.

« Si l’association ne se confirme pas, Petrobras ne raffinera que du pétrole lourd brésilien », a souligné le porte-parole.

Les président du Venezuela, Hugo Chavez, et du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva, avaient posé en 2005 la première pierre de cette raffinerie située près de Recife, la capitale du Pernambouc (nord-est), mais le projet ne s’est ensuite pas concrétisé.

Source AFP

Le Brésil réitère son offre de coopération à l’Afrique en matière d’énergie août 16, 2007

Posted by starbucker in Afrique, Brésil, Energie.
add a comment

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a réitéré mercredi à Brasilia l’offre de coopération de son pays à l’Afrique dans le domaine des biocombustibles et de la lutte contre le sida.

M. Lula et son homologue béninois, Boni Yayi, actuellement en visite au Brézil, se sont présentés à la cérémonie de signature des accords bilatéraux dans lesdits domaines et ont promis tous les deux de déployer des efforts communs avec d’autres pays africains pour approfondir cette coopération qui, d’après le leader brézilien, bénéficie d’un potentiel extraordinaire pour le développement des biocombustibles.

« Tout le monde sait l’importance que nous les Brésiliens donnons aux biocombustibles », a souligné M. Lula, tout en exprimant sa conviction de voir « l’étanol et le biodiesel démocratiser la production énergétique du monde, protéger l’environnement et servir d’un instrument pour le développement. »

Dans son discours, M. Lula a également manifesté son intention de coopérer avec le Bénin dans le développement des techniques pour la culture du coton, qui représente pour le pays africain 80% des exportations et 40% du Produit intérieur brut.

De son côté, M. Yayi a apprécié le soutien du Brésil au continent africain, qualifiant M. Lula de « protagoniste véritable en ce qui concerne la lutte contre la pauvreté dans le monde entier ».

Il a par ailleurs souligné l’importance dont jouissent les biocombustibles pour le développement des pays pauvres.

Le président béninois devait se rendre jeudi à Sao Paulo pour visiter une usine de production d’étanol et rencontrer les dirigeants de la Fédération des industries de l’Etat de Sao Paulo.

Il doit conclure sa visite au Brésil vendredi à Salvador, chef- lieu de l’Etat de Bahia, où il doit s’entretenir avec les autorités locales et signer un accord de coopération dans le domaine de la culture.

Source Xinhua

Brésil : Petrobras annonce un plan d’investissement de 112,4 MDS USD août 15, 2007

Posted by starbucker in Brésil, Gaz, Pétrole.
add a comment

La société étatique pétrolière et gazière du Brésil, Petrobras, a annoncé mardi un plan d’investissements totaux de 112,4 milliards de dollars (mds usd) pour la période de 2008-2012.

Dans cette somme, 97,4 mds usd seront versés dans des projets au Brésil, et 15 mds usd vont aller à des projets à l’étranger, notamment en Afrique de l’Ouest, en Amérique latine et dans le Golfe du Mexique.

Selon son plan révisé, Petrobras attend une hausse de 32% dans ses investissements dans l’exploitation et la production de pétrole et de gaz au Brésil et une croissance de 30% dans le secteur de la pétrochimie, durant la période de 2008-2012.

Dans un communiqué de presse, la société exprime son souhait de voir la production de pétrole et de gaz atteindre une valeur équivalente de 3,49 millions de barils par jour d’ici 2012.

Petrobras a ajouté que les investissements totaux comprendront 13,3 mds usd pour les nouveaux projets, 10,9 mds usd pour couvrir la hausse des coûts de l’équipement et les marchés de service, et 4,2 mds usd pour réduire l’impact sur la valeur de la monnaie locale, le real, contre le dollar américain.

Lundi, Petrobras a annoncé une chute de bénéfice nette de 2% en 2007 par rapport à 2006, que le directeur financier de la société, Almir Barbassa, a attribué à la dévaluation du dollar américain, à la hausse des coûts dans l’industrie du pétrole et du gaz et à la baisse du prix international du pétrole.

Source Xinhua

Le Mexique et le Brésil signent un pacte sur la coopération dans le domaine énergétique août 7, 2007

Posted by starbucker in Brésil, Energie, Mexique.
add a comment

Le Mexique et le Brésil ont signé lundi un protocole d’accord pour renforcer la coopération technique dans la production de pétrole et de gaz, a indiqué le ministère mexicain de l’Energie dans un communiqué.

Petroleos Mexicanos ( Pemex), la société de pétrole d’Etat du Mexique, et Petroleos Brasileiros ( Petrobras), mèneront des études d’exploration conjointe.

Le ministre mexicain de l’Energie Georgina Kessel, a signé cet accord avec Celso Amorim, ministre brésilien des Affaires étrangères, qui est en visite au Mexique et accompagne le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva.

L’accord couvre les techniques de raffinerie, l’approvisionnement, les produits pétrochimiques, le gaz naturel liquéfié, la qualité des carburants, l’efficacité de l’énergie, les biocarburants et les chaînes de production.

Les directeurs généraux de Pemex et Petrobras, Jesus Reyes Heroles et José Sergio Gabrielli, ont respectivement signé des accords pour développer les installations d’extraction de brut lourd en eau profonde, et des lieux avec des gisements d’hydrocarbure hautement fragmentés.

« Ces accords élargissent la convention générale signée en mars 2005 », a précisé le communiqué.

Source Xinhua