jump to navigation

UN CONSEILLER DU SECRETAIRE D’ETAT AMERICAIN DISCUTE EN AZERBAIDJAN DE LA COOPERATION ENERGETIQUE. août 4, 2007

Posted by starbucker in Azerbaïdjan, Energie, Etats-Unis.
trackback

Le gouvernement des Etats-Unis préconise une concurrence saine dans le secteur énergétique, a déclaré vendredi à Bakou Mathieu Brise, conseiller du secrétaire d’Etat américain chargé de l’ Europe et de l’Asie Centrale, en s’entretenant avec le ministre de l’ Industrie et de l’Energie Natik Aliev.

Washington juge inadmissible l’utilisation du facteur énergétique comme instrument de pression politique, a-t-il dit. « La coopération des pays riverains des mers Caspienne et Baltique permettra de créer un espace énergétique commun entre l’Azerbaïdjan, la Géorgie, l’Ukraine et les pays d’Europe de l’Est ». M.Brise s’est dit certain que « cela contribuera grandement à la sécurité énergétique de l’Europe ».

Après s’être entretenu vendredi avec le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise Elmar Mamediarov, M.Brise a déclaré que la rencontre a porté sur les possibilités d’élargissement de la coopération dans le domaine de l’énergie, y compris la réalisation de projets de gazoduc. « Les positions de l’Azerbaïdjan et des Etats-Unis sur cette question coïncident plus que jamais ».

« Nous avons discuté de la réalisation du projet de gazoduc entre la Turquie, la Grèce et l’Italie, les trois pays ayant signé dernièrement un traité en ce sens », a dit le diplomate. Les négociations ont porté aussi sur le projet Nabucco de transport de gaz d’Asie Centrale vers l’Europe via l’Azerbaïdjan. « Les Etats-Unis apprécient beaucoup les capacités de transit de l’Azerbaïdjan », a souligné M.Brise. Jeudi au cours d’un point de presse à Bakou il a annoncé que « l’itinéraire passant par l’ Azerbaïdjan et la Turquie constitue la voie la plus intéressante de transport du gaz turkmène et kazakh vers l’Europe ». Alors que l’ itinéraire gazier passant par l’Iran vers l’Europe est « politique désavantageux et coûteux ».

Depuis l’été 2007 l’Azerbaïdjan et la Turquie sont liés par le gazoduc Bakou-Tbilissi- Erzurum d’un débit de 20 milliards de m3 de gaz par an. Une barrette de raccordement reliant les systèmes gaziers de Turquie et de Grèce a été mise en place, par le biais de laquelle il est prévu de commencer l’automne prochain les livraisons de gaz azerbaïdjanais provenant du gisement caspien de Shah Deniz dont les réserves sont estimées à 1,2 billions de m3. A l’avenir le gaz azerbaïdjanais se dirigera vers l’Italie et l’Autriche. Jeudi, le ministre azerbaïdjanais du Développement économique Gueidar Babaev a déclaré qu’à partir de 2010 l’ Azerbaïdjan pourra commencer à livrer du gaz directement vers les pays européens en utilisant les capacités de transit de ses partenaires.

Selon les estimations de la compagnie pétrolière publique d’ Azerbaïdjan, d’ici 2015 l’Azerbaïdjan produira jusqu’à 15 milliards de m3 de gaz, soit deux fois plus qu’actuellement.

 

Source Itar Tass

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :