jump to navigation

Chtokman: Gazprom retient cinq candidats pour une éventuelle participation septembre 11, 2007

Posted by starbucker in Gaz, Russie.
trackback

Gazprom a inclus cinq compagnies dans la short list des candidats désireux de participer à l’exploitation du gisement de Chtokman en mer de Barents, a annoncé aux journalistes mardi Valeri Goloubev, vice-président du géant gazier russe. M. Goloubev a déclaré en outre que Gazprom se donnait jusqu’à la mi-octobre pour désigner la compagnie autorisée à acquérir 24% du projet.

L’exploitation du gisement de Chtokman est actuellement confiée à Gazprom et au français Total.

Le gisement, dont la licence d’exploitation est détenue par « Sevmorneftegaz » (filiale de Gazprom), est situé dans la partie centrale du plateau continental russe de la mer de Barents. Ses réserves s’élèvent à 3.700 milliards de mètres cubes de gaz et plus de 31 millions de tonnes de condensat de gaz.

Mi-juillet, Gazprom a signé avec Total un accord cadre portant sur les principales conditions de coopération concernant la première phase d’exploitation de Chtokman, qui prévoit l’extraction de 23,7 milliards de mètres cubes de gaz par an.

Selon le document, les partenaires créeront une compagnie chargée de l’organisation du projet, du financement, de la construction et de l’exploitation des sites lors de cette première phase. Celle-ci sera propriétaire de l’infrastructure en question pendant 25 ans, à compter du démarrage de l’exploitation. La part de Gazprom dans le capital de la compagnie est de 75%, celle de Total de 25%.

Le contrat prévoit la possibilité d’inclure dans le projet d’autres partenaires étrangers, qui deviendraient à eux tous détenteurs d’une part de 24%, entraînant une diminution de celle de Gazprom à 51%.

Alexandre Ananenkov, représentant du géant gazier russe, avait auparavant précisé que le holding ne travaillerait conjointement avec des partenaires étrangers qu’au cours de la première phase d’exploitation de Chtokman, et que Gazprom réaliserait de façon autonome les deuxième et troisième phases.

La première phase prévoit le lancement de la livraison de gaz par gazoduc en 2013, et le début de la production de gaz naturel liquéfié (GNL) en 2014. Le gisement de Chtokman a été désigné comme la principale base de ressources pour le futur gazoduc Nord Stream qui reliera la Russie à l’Europe occidentale sous la mer Baltique.

Source Ria Novosti

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :