jump to navigation

la production totale de l’OPEP chute de 40 000 b/j pour se situer à 30,46 mb/j au mois d’août septembre 9, 2007

Posted by starbucker in Opep, Pétrole.
trackback

Une enquête de Platts publiée le 7 septembre montre que la production de pétrole brut a chuté de 40 000 barils par jour (b/j) au mois d’août pour se situer à 30,46 millions de barils par jour (mb/j) par rapport à 30,5 mb/j au mois de juillet. Cette baisse est essentiellement imputable aux plus faibles exportations en provenance d’Irak.

Toutefois, comme l’indique l’enquête, les dix membres liés par des accords de production, ont augmenté leur production de 80 000 b/j pour la faire passer de 26,71 mb/j en juillet à 26,79 mb/j au mois d’août.

Les ministres de l’OPEP se retrouvent à Vienne le 11 septembre pour revoir les accords en cours qui fixent l’objectif de production à 25,8 mb/j. Plusieurs ministres ont déclaré avant cette réunion qu’il n’était pas selon eux nécessaire d’augmenter cet objectif de production.

La production réelle du groupe des dix de l’OPEP a continué d’augmenter au cours de l’été et est désormais un million de barils par jour supérieure à l’objectif de 25,8 millions b/j.

Selon John Kingston, directeur mondial responsable du pétrole chez Platts , L’OPEP est confrontée à un véritable dilemme à l’occasion de cette prochaine réunion. D’un côté, les prix sont revenus au niveau de 75 US$, et l’équilibre entre l’offre et la demande laisse envisager un marché plutôt serré dans les mois à venir ce qui peut encourager l’OPEP à augmenter la production. D’un autre côté, lorsque l’organisation prend connaissance des chiffres de l’emploi aux Etats-Unis, publiés vendredi, et analyse les ramifications de la crise du subprime dans ce pays, elle ne pourra manquer de s’inquiéter qu’un ralentissement considérable de la demande est susceptible de se matérialiser. Compte tenu de ces facteurs, il est difficile d’envisager un scénario dans lequel l’organisation vote en faveur de l’augmentation de la production, étant donné que d’après notre enquête, elle augmente déjà légèrement de toute façon.

A l’exception d’une légère chute de la production iranienne, le seul ralentissement significatif vient d’Irak. Les exportations irakiennes avaient reçu un coup de fouet au mois de juillet grâce aux premières cargaisons acceptées par le port méditerranéen turc de Ceyhan depuis le mois de janvier. Il n’y a eu aucune exportation par Ceyhan au mois d’août et l’Irak a dû se contenter exclusivement de ses terminaux au sud du pays. L’organisation pétrolière étatique SOMO va toutefois faire transiter 5 millions de barils par Ceyhan au mois de septembre, ayant accumulé des stocks dans ce port.

L’Irak tente de reconstruire son industrie pétrolière après des années de sanctions par les Nations Unies et le conflit engagé par les Etats-Unis depuis 2003. L’Irak ne participe pas aux accords de production de l’OPEP. L’Angola qui est devenue un membre au mois de janvier cette année n’a pas encore rejoint le système des quotas.

    
    Pays            Août     Juillet  Juin     Mai       Avril    Coupe
    Algérie         1,360    1,350    1,350    1,350     1,330    0,084
    Indonésie       0,830    0,830    0,830    0,840     0,840    0,055
    Iran            3,880    3,900    3,880    3,850     3,800    0,249
    Koweït          2,420    2,420    2,420    2,420     2,410    0,142
    Libye           1,690    1,680    1,680    1,680     1,680    0,102
    Nigeria         2,150    2,150    2,080    2,050(R)  2,200    0,142
    Qatar           0,810    0,810    0,800    0,800     0,790    0,050
    Arabie Saoudite 8,660    8,610    8,610    8,610     8,600    0,538
    EAU             2,590    2,560    2,550    2,540     2,500    0,143
    Venezuela       2,400    2,400    2,400    2,420     2,420    0,195
    OPEP-10        26,790   26,710   26,600   26,560(R) 26,570    1,700
    Angola(i)       1,680    1,670    1,640    1,630     1,580     s/o    
    Irak            1,990    2,120    1,980    2,020     2,040     s/o    
    Total          30,460   30,500   30,220   30,210(R) 30,190

(i) L’Angola a rejoint l’OPEP le 1er janvier 2007. ( R ) signifie révisé.

 

Source Platts

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :