jump to navigation

L’AIE veut travailler davantage avec l’Opep septembre 6, 2007

Posted by starbucker in Opep, Pétrole.
trackback

L’Agence internationale de l’énergie doit resserrer ses liens de travail avec l’Opep et intégrer en son sein la Chine et l’Inde, deux nouveaux grands consommateurs d’énergie, estime son nouveau directeur exécutif, Nobuo Tanaka.

« Notre rôle pour la sécurité énergétique est de continuer à travailler avec l’Opep pour éviter les perturbations. Nous dialoguons. Nous pouvons faire plus. Les sujets de préoccupation sont tout à fait similaires. Nous pouvons travailler de façon bien plus proche », a déclaré Nobuo Tanaka pour son premier entretien depuis sa nomination début septembre à la tête de l’AIE.

L’agence, dont le siège est à Paris, joue un rôle de conseil en matière énergétique pour ses 26 pays membres, qui font tous partie de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le niveau élevé des cours du pétrole, estime Nobuo Tanaka, est un message adressé à l’Opep sur le niveau de tension du marché, estime le successeur du Français Claude Mandil.

« Le prix est un signal. Le marché reste très tendu mais notre préoccupation est ce qui va se passer ensuite », a déclaré Nobuo Tanaka.

Les cours du pétrole brut US se rapprochaient jeudi en fin de journée de leur record historique à 78,77 dollars le baril établi le 1er août dernier.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole, qui se réunit mardi à Vienne, ne devrait pas toucher à ses quotas de production malgré les appels de nombreux pays consommateurs d’or noir à une augmentation de production pour faire baisser les cours.

En ce qui concerne l’intégation de la Chine et l’Inde, Nobuo Tanaka juge « logique » que les deux puissances émergentes deviennent membres.

Ces deux pays, estime-il, « doivent faire partie de la structure pour discuter efficacité énergétique, changement climatique et sécurité énergétique », a-t-il dit.

Il a rappelé que l’Inde et la Chine devraient d’abord intégrer l’OCDE, mais que cette clause pouvait être modifiée.

Un autre obstacle à l’intégration de la Chine, a-t-il souligné, concerne l’état des stocks chinois. Le pays ne dispose que de dix jours de réserves d’urgence alors que les pays membres de l’AIE doivent afficher des réserves représentant 90 jours.

Nobuo Tanaka a par ailleurs estimé qu’il était trop tôt pour évaluer l’impact de la crise du crédit sur la croissance économique et sur la demande pétrolière.

« Nous aurons une certaine idée d’ici la fin de l’année », a déclaré le patron de l’AIE en insistant sur la prudence accrue dont faisait preuve l’AIE en raison de l’incertitude découlant de la crise du subprime aux Etats-Unis.

Nobuo Tanaka est le premier non Européen à diriger l’AIE. Avant de prendre son poste le 1er septembre, il était directeur à l’OCDE.

Source Reuters

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :