jump to navigation

Le Kazakhstan fera jeudi une annonce sur Kashagan septembre 5, 2007

Posted by starbucker in France, Kazakhstan, Pétrole.
trackback

Le Kazakhstan fera jeudi une annonce concernant l’avenir du gisement pétrolier de Kashagan, qui fait l’objet d’un contentieux avec le pétrolier italien Eni chargé de piloter l’exploitation du projet, a annoncé mercredi le premier ministre kazakh.

« Je vais m’exprimer demain à la conférence Kazenergy et parlerai de Kashagan », a déclaré Karim Massimov à la presse.

L’Etat d’Asie centrale a ordonné le 27 août la suspension pour trois mois des travaux à Kashagan après un différend sur les délais de début de production et des dépassements de coûts.

Le Kazakhstan réclame plus de 10 milliards de dollars (7,4 milliards d’euros) d’indemnités au consortium chargé du développement de ce gisement géant, dans la mer Caspienne, a déclaré mardi un membre du gouvernement.

Le consortium emmené par Eni réunit également Royal Dutch Shell , Exxon Mobil , Total , ConocoPhillips , le japonais Inpex Holdings et le pétrolier public kazakh KazMunaiGas .

Un haut responsable d’Eni, Stefano Cao, cité par des journaux italiens, a jugé les discussions avec le Kazakhstan « ouvertes et constructives » et précisé que le groupe traiterait le dossier en accord avec le partage actuel de production en vigueur avec Astana.

Total veut renouer au plus vite le dialogue sur Kashagan

Le directeur général de Total, Christophe de Margerie, a fait de son côté mercredi une priorité d’une reprise du dialogue avec les autorités kazakhes sur Kashagan.
Il est essentiel de ne pas perdre de temps (…) la priorité est à la reprise d’un dialogue rapide avec les autorités de manière à trouver des solutions adaptées », a déclaré Christophe de Margerie.

« Il est clair que ce projet nécessite des clauses contractuelles qui permettent notre rentabilité à long terme. On sera intransigeant sur cette partie . Maintenant clairement, l’environnement a changé, il faut l’accepter », a-t-il ajouté.

« On avait été avertis dès le mois de juin que ceci (les indemnités) allait arriver (…) maintenant ne laissons pas traîner les choses, ne mettons pas la politique dans tout ça, ça n’as absolument aucun rapport, chacun se débrouille pour faire avancer les choses », a poursuivi Christophe de Margerie.

« Je suis prêt personnellement à y aller s’il le faut. On demande souvent aux P-DG de s’occuper de choses beaucoup moins importantes que cela. Il s’agit de plusieurs milliards de dollars pour Total. On ne va pas laisser les choses s’endormir (…) il faut que dans un mois tout cela soit reparti », a-t-il estimé.

Kashagan est au coeur de la stratégie du Kazakhstan qui entend devenir un des dix premiers producteurs mondiaux de brut et doubler sa production au cours de la prochaine décennie.

Le projet a cependant connu de nombreux revers. Le début de la production a été reporté au deuxième semestre 2010, alors qu’il était initialement prévu en 2005. Selon le gouvernement, le coût total de Kashagan a explosé, passant de 57 milliards à 136 milliards de dollars.

Source Reuters

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :