jump to navigation

L’Opep pourrait relever sa production d’ici décembre septembre 4, 2007

Posted by starbucker in Opep, Pétrole.
trackback

Une hausse de la production de l’Opep pourrait s’avérer nécessaire d’ici la fin de l’année, peut-être en décembre, si la demande de pétrole brut reste forte et si les stocks continuent de baisser, a-t-on appris mardi de source interne au cartel.

Cette source a précisé que la plupart des producteurs de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) excluaient pour le moment toute augmentation de la production, ce qui laisse entrevoir un statu quo lors de la réunion du 11 septembre à Vienne.

« Si les choses n’évoluent pas, il me semble que nous devrons accroître la production de 500.000 à un million de barils par jour », a confié la source, sous le sceau de l’anonymat.

« Peut-être en décembre, selon les stocks », a-t-elle poursuivi.

L’Opep doit tenir une autre réunion le 5 décembre.

Ces déclarations font suite à celles de deux pays membres du cartel, le Qatar et le Venezuela, allant dans le sens d’un maintien de la production de l’Opep au niveau actuel à l’issue de la réunion de la semaine prochaine.

Seule l’Indonésie, deuxième plus petit producteur de l’Organisation, a déclaré qu’elle pourrait proposer une augmentation des livraisons.

Le brut léger américain s’échange autour de 74 dollars le baril vers 12h30 GMT, loin de son record de 78,77 dollars atteint le 1er août dernier. Les cours pétroliers subissent une pression baissière, sur fond de craintes liées à la crise du crédit et à ses conséquences sur la croissance économique américaine.

Alors que la demande de brut augmente traditionnellement au quatrième trimestre, les consommateurs de l’hémisphère nord utilisant plus de fioul de chauffage, les prévisions en la matière sont devenues incertaines, estime la même source.

L’Opep, qui produit plus du tiers du brut mondial, a réduit sa production de 1,2 million de barils par jour (bpj) le 1er novembre dernier et de 500.000 bpj supplémentaires le 1er février de cette année, pour soutenir les cours.

Certains membres du cartel ont accru leur production pour maximiser leurs revenus, même si de plus gros producteurs contrôlent encore leurs livraisons, a ajouté la source.

« Ils écoulent une certaine quantité de brut supplémentaire sur le marché mais les principaux producteurs de l’Opep déclarent ne pas le faire », a-t-elle expliqué.

La source estime que le dernier accord de quotas de production de l’Opep est actuellement respecté à environ 52%, contre plus de 60% au début 2007. Une enquête de Reuters en août portait sur une évaluation proche, 53%.

Source Reuters

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :