jump to navigation

Venezuela:projet de loi pour le transfert des actifs Exxon, Conoco à PdVSA août 30, 2007

Posted by starbucker in Pétrole, Vénézuela.
trackback

Le ministre vénézuélien du Pétrole a soumis mercredi au Congrès un projet de loi visant à transférer entre les mains de l’Etat plusieurs milliards de dollars d’actifs actuellement détenus par les groupes pétroliers Exxon Mobil (XOM), ConocoPhillips (COP) et PetroCanada (PCZ).

Selon une copie du projet de loi que s’est procurée Dow Jones Newswires, cette nouvelle loi prévoit de transférer à de nouvelles entreprises ou à une filiale de Petroleos de Venezuela, ou PdVSA, les actifs, droits de propriété et droits contractuels détenus par les groupes pétroliers qui ont refusé de signer de nouveaux accords avec l’Etat vénézuélien.

Exxon Mobil, ConocoPhillips et PetroCanada ont rejeté plus tôt cette année les nouveaux termes commerciaux imposés par le Venezuela. Le ministre vénézuélien du Pétrole, Rafael Ramirez, a donné peu de détails sur cette loi lorsqu’il s’est adressé à la presse mercredi.

Le ministre a également présenté au Congrès mercredi les nouveaux contrats pétroliers signés avec les partenaires étrangers. R.Ramirez a indiqué que ces contrats pourraient être approuvés par le Congrès d’ici quelques semaines, mais il n’a pas donné d’indication sur le temps que prendrait l’adoption du projet de loi.

Conoco, Exxon et PetroCanada ont refusé les participations minoritaires que le président Hugo Chavez leur a proposées et ont préféré abandonner leurs actifs dans le pays à l’Etat vénézuélien. Conoco et Exxon détenaient des intérêts dans trois des quatre projets de pétrole lourd du bassin de l’Orénoque, tandis que PetroCanada détenait une participation dans le contrat de partage de production du gisement de La Ceiba.

Au mois de mai, PdVSA a pris le contrôle opérationnel de ces projets, mais il n’y avait pas encore eu de procédure juridique pour décider du sort des actifs détenus par les deux américains et le canadien.

PdVSA contrôle à présent ces projets pétroliers, tout en continuant les discussions avec les trois groupes pour déterminer le paiement « adéquat » à leur faire, selon les termes de R.Ramirez, pour rembourser leurs investissements à leur « valeur comptable ».

Pour le moment, il n’y a pas de date butoir pour parvenir à un accord sur les termes de la compensation, a indiqué le ministre, mais les négociations « avancent rapidement, car certains de ces groupes ont des comptes à rendre à leurs actionnaires ».

BP PLC (BP), Statoil ASA (STO), Total Oil (TOT), et Chevron Corp. (CVX) ont eux choisi de continuer à travailler avec PdVSA.

Le président Chavez a lancé une vaste campagne de nationalisation en janvier, dans les domaines des télécommunications, de l’électricité et du pétrole.

 

Source DJ

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :