jump to navigation

Alstom profite à plein de l’envolée du secteur énergétique août 28, 2007

Posted by starbucker in Energie, France.
trackback

Le constructeur français a annoncé hier deux contrats de fourniture de centrales électriques au Royaume-Uni et au Moyen-Orient, pour un montant total de 1,85 milliard d’euros.

En annonçant mi-juillet un carnet de commandes  » à son plus haut niveau historique « , Patrick Kron, le patron d’Alstom, avait pourtant jugé utile de calmer le jeu.  » Il est clair que nous n’aurons pas le même niveau de commandes au cours des prochains trimestres « , avait-il averti. Visiblement, cette mise en garde ne concernait pas la branche énergie du constructeur. Avec les deux énormes contrats révélés hier, pour un montant total de 1,85 milliard d’euros, Alstom a déjà annoncé 2,785 milliards d’euros de commandes d’équipements pour centrales électriques en juillet et août. Autant, sur deux mois, que d’avril à juin 2007, où les prises de commandes se sont envolées de 27 % par rapport à la même période de 2006.

Ce dynamisme commercial s’appuie en particulier sur le retour de la fameuse turbine à gaz GT26, celle qui avait failli provoquer la faillite du groupe en 2003. Les défaillances de cette technologie, rachetée au suédois ABB, avaient sérieusement entamé le crédit commercial d’Alstom et lui avaient coûté 4 milliards d’euros. Des déboires qui appartiennent au passé.

INSTALLATIONS CLES EN MAINS

Ces turbines de très grande puissance, offrant notamment une grande flexibilité d’exploitation, s’arrachent désormais comme des petits pains. Alstom en a placé 9 rien que dans ses deux contrats conclus hier au Royaume-Uni et au Moyen-Orient contre 6 au cours du dernier trimestre et 13 sur l’ensemble de l’exercice 2006-2007.  » Par son efficacité, sa souplesse d’utilisation et son faible impact sur l’environnement, cette machine est particulièrement bien adaptée aux marchés électriques actuels, de plus en plus sophistiqués « , se réjouit Philippe Joubert, patron de la branche énergie chez Alstom.  » En Grande-Bretagne, nous avons fourni 9 des 11 turbines à gaz vendues ces douze derniers mois « , ajoute-t-il.

Autre facteur de succès : l’étendue de l’offre d’Alstom. Le constructeur propose des équipements adaptés à toutes les énergies (charbon, gaz, nucléaire, hydraulique et dorénavant éolienne). Ce qui lui permet de marquer des points aussi bien aux États-Unis, où le charbon continue de prédominer, qu’en Inde et en Chine, dans les projets de barrages géants. Intégrateur, Alstom peut également fournir des installations clés en mains.

A la tête du premier parc de centrales électriques dans le monde, avec une part de marché de 25 %, le constructeur est en outre bien placé pour profiter du mouvement croissant de prolongation de leur durée de vie et d’amélioration de leurs rendements. Enfin, Alstom bénéficie du renforcement de son maillage géographique.  » Cette année, notre présence industrielle va être supérieure en Asie qu’en Europe « , annonce Philippe Joubert.

 

Source La Tribune

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :