jump to navigation

Nouvel imprévu pour le grand projet chinois d’Areva août 24, 2007

Posted by starbucker in Chine, France, Nucléaire.
trackback

La Chine a décidé de construire elle-même 4 réacteurs nucléaires classiques à Yangjiang, au lieu des 2 EPR qu’Areva comptait y installer. Ces deux réacteurs pourraient finalement être bâtis dans une autre ville de la même région. Une lettre d’intention est en cours de négociation.

Areva espère plus que jamais vendre bientôt à la Chine deux EPR, ses réacteurs nucléaires de nouvelle génération. Mais si les négociations franco-chinoises paraissent entrées dans la dernière ligne droite, le projet a été retouché il y a quelques semaines, et les deux réacteurs ne seront pas construits sur le site initialement prévu. Au départ, ils étaient destinés à Yangjiang, dans le Guangdong. Après la validation de l’accord et l’approbation du nouveau site par les autorités centrales chinoises, les EPR pourraient finalement être installés dans une autre ville de la même région, Taishan, située au sud du très industrieux delta de la rivière des Perles, non loin de Macao et de Hong Kong, a-t-on appris hier de sources françaises et chinoises.

Au niveau politique, la lettre d’intention portant sur ce contrat est « en cours de cadrage » et pourrait être signée par la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, dans les semaines à venir, indique-t-on à Paris. Une étape indispensable avant la signature du contrat industriel proprement dit.

Pourquoi ce changement de localisation ? Après avoir confié à Westinghouse, en décembre dernier, la fourniture de quatre réacteurs de troisième génération, les autorités chinoises ont dû légèrement modifier leurs plans en matière nucléaire.

10 milliards de dollars d’ici à 2010

Ayant préparé et entretenu depuis 2005, à Yangjiang, un impressionnant site pour accueillir des réacteurs de troisième génération, les autorités du Guangdong ont plaidé, auprès de Pékin, pour une utilisation plus rapide de la zone, située dans une région très gourmande en électricité. Sans attendre la fin du développement de l’AP1000 américain, ou la finalisation des pourparlers avec Areva, elles ont donc initié, à Yangjiang, l’installation de quatre réacteurs de deuxième génération qui devraient permettre à la province de tenir son calendrier de développement nucléaire.

Poumon industriel du pays, le Guangdong se propose de porter sa capacité nucléaire installée de 4.000 mégawatts à 24.000 mégawatts d’ici à 2020. Pour tenir ce rythme et bâtir de nouvelles centrales, la province aurait prévu de dépenser près de 10 milliards de dollars d’ici à 2010 et compte couler les premiers bétons dès l’an prochain à Yangjiang.

N’ayant pas renoncé aux EPR, la province et China Guangdong Nuclear Power Company (CGNPC), le pilote public des plus grands projets nucléaires chinois, ont proposé, dans la même région, un autre site susceptible d’accueillir les deux réacteurs français, celui de Taishan. « Le nouveau site est très intéressant et ne bouleverse en rien le cours des négociations », commentait, hier, un proche du dossier. Des discussions « avancées » se poursuivent, assurait de son côté Areva pour apaiser les états-majors industriels et politiques français.

Car l’association française Sortir du nucléaire, qui a dévoilé hier l’abandon du site initial, a une autre lecture des faits. « Habitués à laisser un peu d’espoir à leurs « partenaires », les Chinois évoquent l’hypothèse que les deux EPR soient installés à Taishan, note l’organisation antinucléaire. Mais Areva ferait bien de ne pas se faire d’illusion : même à prix cassé, les Chinois ne veulent pas de l’EPR… Il est clair que, constatant les graves déconvenues d’Areva – deux ans de retard et 1,5 milliard d’euros de pertes – sur le chantier du seul EPR qu’elle ait réussi à vendre, à la Finlande, plus aucun pays ne veut de ce réacteur. » Une analyse qu’Areva contredit évidemment en totalité.

 

Source Les Echos

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :