jump to navigation

En Asie centrale, Pékin et Moscou se posent en rivaux de Washington août 21, 2007

Posted by starbucker in Chine, Etats-Unis, Géopolitique, Russie.
trackback

L’Organisation de coopération de Shanghai, réunie jeudi et vendredi dernier pour son 7e sommet annuel, s’est engagée à accélérer sa coopération en matière de sécurité et d’énergie. Elle a également lancé en direction des Etats-Unis un avertissement contre toute tentative de créer « un ordre mondial unipolaire ».

Le président chinois, Hu Jintao, et son homologue russe, Vladimir Poutine, vendredi, lors des manoeuvres militaires organisées dans l’Oural. L’occasion d’une démonstration de force pour les deux anciens frères ennemis.

Comme prévu, énergie et sécurité ont été les thèmes clefs du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), à Bichkek, au Kirghizstan, qui a été ponctué de remarques voilées contre les Etats-Unis et suivi vendredi de gigantesques manoeuvres militaires dans l’Oural. Les présidents russe, Vladimir Poutine, et chinois, Hu Jintao, ainsi que les chefs d’Etat du Kazakhstan, d’Ouzbékistan, du Tadjikistan et du Kirghizstan ont signé une dizaine de documents, ainsi qu’un accord global de « bon voisinage, d’amitié et de coopération » prévoyant le renforcement de la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue, la création d’un « club énergétique » et l’intégration économique de la région.

Fidèle à sa réputation d’organisation vouée à contrer l’influence américaine dans la région, l’OCS a lancé, dans son communiqué final, un avertissement contre toute tentative de créer un « ordre mondial unipolaire ». Un message à l’attention des Etats-Unis, encore locataires d’une base militaire au Kirghizstan (après s’être fait expulser d’Ouzbékistan en 2005) et engagés aux côtés de l’Europe dans une lutte d’influence acharnée, contre la Chine et la Russie, pour l’accès aux vastes ressources énergétiques de l’Asie centrale.

Vladimir Poutine a pesé de tout son poids pour la mention d’un « club énergétique » dans le communiqué, sans obtenir cependant la signature d’un accord séparé et détaillé. Les principes énoncés de ce club consisteraient à donner plus de poids aux membres observateurs de l’OCS (Inde, Pakistan, Iran et Mongolie), à unifier les tarifs au sein de l’organisation et à défendre les intérêts des pays producteurs et consommateurs à la fois sur les marchés intérieurs et extérieurs. Alors que l’idée de cartel gazier, avancée par Vladimir Poutine lui-même, avait déjà suscité l’inquiétude des pays consommateurs occidentaux, un tel club pourrait fortement contredire leurs intérêts et plus particulièrement ceux des Etats-Unis, suggère le spécialiste de la région Nicolas Gvosdev dans la revue en ligne américaine « National Interest » : « Si un tel club est créé, les Etats-Unis auront beaucoup plus de difficultés à isoler économiquement l’Iran, à réduire l’influence de la Russie sur les ressources énergétiques de l’Asie centrale, et à influencer le montant des réserves de dollars de la Chine, dans l’hypothèse où les prix de l’énergie ne seraient plus fixés en dollars. »

Divergences et rivalités

Signe de l’influence croissante de l’OCS et de ses ambitions géopolitiques, le nombre de dignitaires présents à Bichkek : 1.500 personnes, dont 10 chefs d’Etat, parmi lesquels l’ennemi juré de George Bush, l’Iranien Mahmoud Ahmadinejad, mais aussi son allié afghan, Hamid Karzaï, invité d’honneur, tout comme le nouveau président du Turkménistan (le pays le plus riche en gaz de la région), Gourbangouly Berdymoukhamedov. « L’Organisation de coopération de Shanghai a clairement pour ambition de devenir le deuxième pôle d’influence dans le monde, même si cela doit prendre vingt ou trente ans », rappelle Andreï Grozine, directeur du département de l’Asie centrale de l’institut de la CEI à Moscou.

Les déclarations de Hu Jintao et de Vladimir Poutine ont pourtant clairement laissé apparaître divergences et rivalités entre les deux poids lourds de ce club eurasiatique, censé symboliser le rapprochement des deux anciens ennemis. Tandis que le président chinois a axé ses interventions sur l’intégration économique de la région, qu’il a appelé « à accélérer », Vladimir Poutine a préféré un discours sécuritaire plus agressif, avant d’annoncer en grande pompe la reprise des vols stratégiques de bombardiers (capables de porter des têtes nucléaires), abandonnés après la fin de la guerre froide faute de moyens.

La Chine pousse ses pions

Après la promesse d’investissements chinois massifs dans un projet ferroviaire entre le Kirghizstan et la Chine, Vladimir Poutine s’est empressé d’annoncer, à la surprise générale, des investissements à hauteur de 2 milliards de dollars dans la petite république d’Asie centrale, sans donner de précisions.

Pékin, qui avance méthodiquement ses pions en Asie centrale, tout en courtisant Moscou et ses immenses réserves énergétiques indispensables à sa croissance économique de 10 % par an, a pris une longueur d’avance sur son allié samedi. Hu Jintao a confirmé le projet de construction d’un gazoduc entre le Turkménistan et la Chine via le Kazakhstan, dont la capacité prévue de 30 milliards de mètres cubes de gaz par an compromet les engagements turkmènes, de 50 milliards de mètres cubes par an, auprès de Moscou. Le leader chinois a aussi scellé un accord stratégique avec Noursoultan Nazarbaïev pour la construction d’une extension à l’oléoduc Atasu-Alashankou (capacité prévue de 10 millions de tonnes), qui permettra d’assurer 5 % de la consommation chinoise.

 

Source Les Echos

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :