jump to navigation

La Sonatrach vendra son gaz en France en 2010 août 17, 2007

Posted by starbucker in Algérie, France, Gaz.
trackback

Le groupe public algérien compte sur sa proximité avec l’Europe pour y distribuer directement son gaz à des prix inférieurs à ceux de la concurrence.

Sonatrach va vendre directement du gaz sur le marché français, à partir de 2010 et pendant dix ans. La nouvelle a été annoncée officiellement par la compagnie publique algérienne sur son site Internet. La distribution du gaz algérien en France sera assurée par une filiale totalement contrôlée par l’entreprise étatique, en cours de création.

Pour s’installer sur le marché français, le géant gazier algérien a signé fin 2006 un accord avec Gaz de France (GDF) portant sur la réservation d’une capacité de regazéification de 1 milliard de m3 sur le terminal de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique). La compagnie publique algérienne souhaite acquérir d’autres capacités de regazéification en France. Le terminal de Fos l’intéresse particulièrement.

Deuxième exportateur mondial de GNL en 2006, la Sonatrach ambitionne de devenir à terme un acteur majeur sur le marché européen de la distribution du gaz. À l’horizon 2015, la compagnie publique algérienne a comme objectif de réaliser 30 % de son chiffre d’affaires à l’étranger. Le groupe algérien compte beaucoup sur la proximité de ses installations avec l’Europe du Sud pour y vendre directement son gaz à des prix inférieurs à la concurrence.

PARTENARIAT STRATEGIQUE

Il s’est associé à tous les grands projets de gazoducs en cours de construction entre la côte africaine et la Sardaigne, d’une part, et l’Espagne, de l’autre. Des projets essentiels pour partir à la conquête des marchés espagnol (2 milliards de mètres cubes) et italien. Il a aussi pris plus de 2 % du capital de la société portugaise EDP, avec qui il a noué un partenariat stratégique.  » Nous avons acquis des parts dans la société portugaise EDP qui nous ouvre les portes non seulement du marché portugais, mais de l’ensemble du marché ibérique. C’est le genre de partenariat que nous souhaitons développer avec d’autres entreprises européennes de l’aval gazier « , explique le ministre algérien de l’Énergie et des Mines, Chakib Khelil.

Mais le groupe vise plus loin. En Angleterre, où il est présent depuis 2005, il espère porter à 5 milliards de mètres cubes ses capacités de réservations sur le terminal d’Isle of Grain. Il envisage aussi de prendre des capacités de stockage sur le terminal gazier de Rotterdam.

Pour faciliter son expansion, il a décidé d’assurer par ses propres moyens 35 % de ses exportations de gaz en 2010 et 50 % en 2015. Aussi a-t-il commencé à renforcer ses moyens de transports maritimes d’hydrocarbures avec l’acquisition récente du méthanier Medmax I d’une capacité de 75.500 m3. Un second méthanier de même capacité devrait être mis en service en 2008. En tout, Sonatrach disposera d’une flotte de neuf bateaux-citernes.

 

Source La Tribune

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :