jump to navigation

Bagdad précise les règles de répartition de sa manne pétrolière août 13, 2007

Posted by starbucker in Irak, Pétrole.
trackback

Bagdad précise les nouvelles règles du jeu pétrolier sur son sol. Le ministre du pétrole, Hussein al-Shabristani, a présenté jeudi soir un projet de loi qui prévoirait, dès son vote par le Parlement en septembre, que la compagnie nationale, Iraq National Oil Co. (Inoc), prenne le contrôle des 27 principaux champs pétroliers en exploitation, dont le champ géant de West Qurna 2. Inoc déciderait ensuite, au cas par cas, s’il convient d’inviter des compagnies étrangères pour les opérer. Le ministre a estimé qu’Inoc pourrait vraisemblablement se passer de l’expertise et des investissements étrangers, suffisamment en tout cas pour garder le contrôle majoritaire des projets. La loi prévoit aussi que les recettes pétrolières nationales seraient réparties entre les provinces du pays en proportion de leur population, ce qui semble de nature à provoquer l’ire des Kurdes, chez qui est située la majorité des puits en activité actuellement.

Troisième champ pétrolier

Le ministre du Pétrole a ajouté, lors d’une visite à Moscou où il a rencontré son homologue, Viktor Kristenko, que son gouvernement « ne se sentait pas tenu par les accords signés du temps de Saddam Hussein ». En clair, le numéro deux russe du pétrole, Lukoil, qui se targuait d’un accord de PSA pour le champ géant de West Qurna 2, réputé contenir 4 à 6 milliards de barils, signé en 1997 mais jamais entré en vigueur suite à des tensions avec Saddam Hussein, devra recommencer la procédure à zéro. Lukoil espérait profiter de son association avec l’américain Conoco, à qui il a cédé 20 % de son capital, pour récupérer Qurna 2. Mais, après avoir annoncé à la surprise générale et sans autres précisions que les réserves de Qurna 2 étaient désormais estimées à… 24 milliards de barils, ce qui en ferait le troisième champ pétrolier de la planète, Hussein al-Shabristani a précisé qu’aucun pays ne serait privilégié pour l’exploitation des champs existants. Et notamment pas ceux qui espéraient obtenir des contreparties à leur annulation des créances détenues sur l’Irak. Conformément aux décisions du Club de Paris selon lesquelles 80 % de la dette irakienne devait être annulée, la Russie a confirmé jeudi qu’elle allait annuler 8 des 10 milliards de dollars de la dette de Bagdad à son endroit.

Toutefois, la part la plus appétissante du « gâteau » du pétrole irakien et à laquelle seront le plus attentifs les multinationales, concerne la prospection-exploitation de nouveaux champs, tant le pétrole irakien est aujourd’hui sous-exploité. Elle sera accordée sur appels d’offres. Les entreprises présentes jadis dans le pays, dont Total, bénéficieront incontestablement d’un avantage dans cette procédure, en raison notamment des données géologiques qu’elles ont pu amasser. Même si Washington est appelé à conserver une voix prépondérante sur l’accès aux ressources de pétrole, les analystes ne s’attendent pas à ce que les majors américaines raflent tout, car ce ne serait pas dans l’intérêt du gouvernement irakien.

Les appels d’offres devraient être lancés très rapidement. Car l’objectif de Bagdad est de produire 4 millions de barils par jour (Mbj) en 2010, soit à peu près le niveau d’avant l’invasion du Koweït, voire 6 Mbj en 2012, selon le ministre, ce qui en ferait tout simplement le troisième exportateur mondial, contre seulement 2,2 Mbj en juillet dernier. L’Irak se situe au onzième rang mondial en termes de production, avec 2,2 % du total, mais au deuxième rang, derrière l’Arabie saoudite, en réserves prouvées. Il serait assis sur 115 milliards de barils de pétrole, selon des données il est vrai très sujettes à caution puisqu’elles ont enregistré un quadruplement en dix ans malgré l’absence de campagne massive de prospection.

 

Source Les Echos

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :