jump to navigation

Pétrole chypriote: les menaces d’Ankara auront des répercussions européennes août 11, 2007

Posted by starbucker in Chypre, Pétrole, Turquie.
trackback

Les menaces d’Ankara au sujet de l’exploration de champs pétroliers par Chypre pourraient bloquer l’accession de la Turquie à l’Union européenne, a mis en garde vendredi le gouvernement chypriote.

La ministre chypriote des Affaires étrangères, Mme Erato Kozakou-Marcoullis, a averti qu’Ankara ne pouvait continuer à exiger que Chypre renonce à l’exploration de pétrole, affirmant que le comportement de la Turquie était observé par les instances de l’Union européenne.

« Il y aura certainement des répercussions », a-t-elle estimé devant des journalistes. « Il y a déjà une conséquence importante relative au chapitre de l’énergie. Avec un tel comportement de la Turquie, il sera inconcevable d’ouvrir ce chapitre », a-t-elle ajouté.

La Turquie a entamé en octobre 2005 des négociations d’adhésion avec l’UE. Ces pourparlers sont divisés en 35 chapitres dont Ankara n’est pour l’heure parvenu à ouvrir que les deux premiers, « science et recherche » en juin 2006 et « entreprise et politique industrielle » fin mars.

Mme Kozakou-Marcoullis répondait aux déclarations d’Ankara qui a réaffirmé qu' »elle sécuriserait ses droits et ses intérêts » dans la région si le gouvernement chypriote tentait d’explorer les champs pétroliers au large de l’île.

Chypre a officiellement lancé le 15 février 2007 un appel d’offres sur l’exploration et le forage de pétrole au large des côtes de l’île. La date limite pour que les entreprises déposent leur dossier a été fixée au 16 août.

Au moins cinq compagnies dont une russe et une chinoise sont intéressées, selon le gouvernement chypriote.

Cet appel d’offres concerne une zone de quelque 70.000 km2 au large de Chypre, pays divisé depuis l’invasion turque en 1974 du tiers nord de l’île, où la République turque de Chypre Nord (RTCN) a été autoproclamée et est reconnue seulement par Ankara.

La volonté chypriote d’exploiter ces ressources potentielles a suscité des tensions, la Turquie craignant que la RTCN ne soit lésée.

Selon des estimations, les réserves de pétrole et de gaz au large de Chypre atteindraient 400 milliards de dollars, soit environ 20 fois le produit national brut de l’île.

 

Source AFP

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :