jump to navigation

Evo Morales menace les compagnies pétrolières de reprendre leurs concessions août 11, 2007

Posted by starbucker in Bolivie, Gaz, Pétrole.
trackback

Le président bolivien, Evo Morales, a menacé vendredi les compagnies pétrolières étrangères qui n’investissent pas dans la prospection et la production de « récupérer sans aucune peur » leurs concessions gazières et pétrolières.

Le président de gauche, qui en mai 2006 a nationalisé les hydrocarbures, a averti que si les entreprises multinationales « n’investissaient pas dans un laps de temps déterminé », la Bolivie allait reprendre les concessions attribuées aux pétroliers.

Les compagnies Petrobras (Brésil), Total (France), Repsol (Espagne), British Gas (GB) opèrent les principales gisements gaziers de Bolivie, un pays dont les réserves, estimées à 48,7 trillions de pieds cubes, sont les deuxièmes d’Amérique du sud après le Venezuela. Ces compagnies qui ont du renégocier à la baisse leurs contrats n’investissent plus en Bolivie et n’assurent que la maintenance pour la production des gisements, explique-t-on dans les milieux pétroliers à La Paz.

M. Morales a menacé de prendre des décisions politiques contre « les entreprises qui ne tiennent pas leurs promesses », en ajoutant que leurs concessions seraient attribuées à des entreprises mixtes.

Le président Morales répondait ainsi à l’offre du président argentin, Nestor Kirchner, en visite en Bolivie avec le président vénézuélien Hugo Chavez, pour signer des accords de coopération régionale.

M. Kirchner a déclaré que l’Argentine était disposé à investir en Bolivie pour remplacer les multinationales qui n’investissaient pas comme Petrobras et Repsol.

Le président argentin a assuré à la Bolivie d’un crédit de 450 millions de dollars pour construire une grande usine de séparation des liquides (gaz et pétrole).

L’Argentine, qui a besoin d’urgence de gaz, a signé un contrat de fourniture de gaz bolivien portant sur 27 millions de mètres cubes par jour en 2011.

Le chef de l’Etat vénézuélien, Hugo Chavez, a annoncé vendredi à Tarija (sud) un crédit de 600 millions de dollars pour la création de Petroandina, une compagnie mixte à majorité bolivienne (60%), formée par la société pétrolière vénézuélienne PDVSA et son homologue bolivienne YPFB afin de lancer l’exploration de champs gaziers au nord de La Paz ainsi qu’à Tarija et Santa Cruz (est).

 

Source AFP

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :