jump to navigation

Areva repousse une quatrième fois le chantier de l’EPR Finlandais août 10, 2007

Posted by starbucker in Finlande, France, Nucléaire.
trackback

Le chantier finlandais du nouveau réacteur nucléaire EPR, construit par Areva en association avec l’allemand Siemens, accumule les difficultés. Son propriétaire, l’électricien Teollisuuden Voima (TVO), a annoncé ce matin que la cinquième centrale nucléaire du pays ne devrait désormais pas pouvoir être connectée au réseau avant 2011 au lieu du dernier trimestre 2010.

Mauvaise nouvelle encore en provenance de Finlande pour Areva. Alors que le groupe dirigé par Anne Lauvergeon est toujours dans l’attente d’une signature d’un contrat EPR en Chine, la compagnie finlandaise d’électricité Teollisuuden Voima (TVO) a ce vendredi fait à nouveau état de retards supplémentaires dans la construction de la cinquième centrale nucléaire du pays. La centrale d’Olkiluoto est la première centrale nucléaire en construction depuis plus de quinze ans en Europe, et le premier EPR en construction au monde.

Selon l’éléctricien finlandais Teollisuuden Voima Oy (TVO), le réacteur EPR finlandais ne devrait pas entrer en service avant 2011. « Le fournisseur de la centrale a informé TVO que les travaux de construction civile progresseront plus lentement que prévu », indique TVO dans un communiqué. Selon le producteur, Areva et Siemens ont invoqué le fait que « les obligations de sécurité sont plus exigeantes que ce qu’ils avaient anticipé ».

Selon le nouvel échéancier fourni par le consortium, les principaux travaux de construction civile se poursuivront jusqu’à l’hiver 2009 au lieu de l’été 2008. En conséquence, « il est vraisemblable que les nouveaux délais annoncés dans le chantier repousseront le début des opérations commerciales du réacteur à 2011 », alors que la dernière date-butoir avait été fixée au tournant 2010-2011 (en fait dernier trimestre 2010, ndlr), a précisé TVO. D’un coût initial d’environ 3 milliards d’euros, le réacteur doit garantir à la Finlande plus d’indépendance énergétique. Ce pays importe 70% de sa consommation. Il est en construction près de Rauma sur la côte sud-ouest de la Finlande, où se trouvent déjà deux réacteurs d’une puissance cumulée nette installée de plus de 1.600 MW. Conçu dès l’origine pour une durée de vie minimale de 60 ans, le réacteur EPR est un peu plus puissant que ses prédécesseurs (1.600 MW). Il utilise une technique déjà éprouvée, celle des réacteurs à eau légère, la plus répandue dans le monde.

 

Source La Tribune

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :