jump to navigation

Chevron,Total visent développement du champ Majnoon en Irak août 8, 2007

Posted by starbucker in Irak, Pétrole.
trackback

Les géants pétroliers Total  et Chevron Corp. ont signé un accord de services qui devrait leur permettre d’explorer et de développer conjointement l’un des plus grands champs irakiens d’hydrocarbures une fois qu’une loi sera entrée en vigueur dans le pays et que la sécurité sur le terrain se sera améliorée, ont indiqué des personnes proches du dossier.

Les deux groupes ont signé l’accord l’an dernier et procèdent actuellement à l’évaluation des conditions terrestres autour de Majnoon, le quatrième champ pétrolier d’Irak, situé près de la frontière iranienne, ainsi qu’autour d’au moins un autre champ irakien dans le sud du pays, afin de déterminer quels travaux de développement sont requis, ont précisé ces sources.

Le gouvernement est informé de l’accord, ont ajouté les sources, qui sont proches des deux groupes.

Total, Chevron et les responsables irakiens se sont rencontrés en juin pour discuter de la mise en oeuvre de cet accord. Cependant, le gouvernement irakien n’est pas encore impliqué dans l’accord.

« Il n’y a pas d’accord de partage de production » sur Majnoon car la législation sur les hydrocarbures n’a pas encore été ratifiée, a précisé la source.

« Toutefois, le contrat de services offre une large avance » à Total et Chevron, a ajouté cette personne.

Majnoon avait une capacité de production d’environ 50.000 barils par jour avant la guerre de 2003 en Irak, selon les statistiques du département de l’énergie américain.

Le champ a des réserves totales estimées à 12 milliards de barils, ce qui en fait le quatrième plus grand champ d’Irak, selon Bernstein Research.

Une autre source a déclaré que Chevron et Total travaillaient également en collaboration sur le champ pétrolier de Nahr Bin Omar, au sud de l’Irak, dans le cadre d’un contrat de services. Les réserves de ce deuxième champ sont estimées à 6 milliards de barils.

Les compagnies pétrolières étrangères ne commenceront pas à travailler en Iraq avant une amélioration de la sécurité dans le pays, mais beaucoup d’entre elles vont chercher à conclure des accords une fois que la loi sur le pétrole sera ratifiée.

Le parlement irakien doit examiner la loi début septembre.

Une autre source proche de Total a indiqué que les groupes commençaient à étudier les conditions opérationnelles locales et notamment la sécurité.

Chevron n’a pas souhaiter confirmer ni démentir l’accord de services avec Total.

Le porte-parole de Chevron, Michael Barrett, a déclaré qu’il ne commentait pas les spéculations de marché sur les activités d’investissement du groupe.

 

Source Dow Jones

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :