jump to navigation

LE PRESIDENT BIELORUSSE AFFIRME QUE SON PAYS REMBOURSERA PROCHAINEMENT SA DETTE POUR LE GAZ RUSSE août 3, 2007

Posted by starbucker in Biélorussie, Gaz, Russie.
trackback

Le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, a déclaré jeudi que son pays rembourserait prochainement sa dette pour le gaz russe.

« J’ai donné consigne au gouvernement de puiser dans le Fonds de réserve pour verser 460 millions de dollars à la Russie pour le gaz fourni », a-t-il déclaré jeudi pendant sa visite au siège du quotidien Biélorussie soviétique.

D’après Alexandre Loukachenko, ce n’est pas « une somme exorbitante » pour son pays. « Il est vrai que le Fonds de réserve est écorné, mais Hugo Chavez et nos autres amis pourront nous accorder aujourd’hui un crédit, a notamment dit le président biélorusse. Même des banques privées étrangères sont prêtes à octroyer des crédits à la Biélorussie ».

Selon lui, « l’Europe s’est énervée aujourd’hui ». « Que les Européens gagnent de l’argent et vivent tranquillement, a-t-il ajouté. Force est de passer aux relations réalistes avec la Fédération de Russie ». « Nous sommes la cible de frappes : tantôt on nous prend les bonbons, tantôt le sucre, personne ne s’est jamais permis un comportement semblable à notre égard », a-t-il déploré.

Alexandre Loukachenko a ajouté que le gouvernement biélorusse demanderait à la Russie « de payer tout ce que nous faisions pour la Russie et que nous trouverions en Russie les 2-3 milliards dollars, dont il s’agissait ».

Le président biélorusse a souligné que son pays « ne devait rien à personne et qu’on nous avait promis ( d’accorder un crédit en Russie – ndlr) et nous l’espérions ». Lorsque la Biélorussie signait un accord préjudiciable pour elle concernant les livraisons de gaz russe, il avait prévenu que son pays ne pourrait payer plus de la moitié du montant en question, a expliqué Alexandre Loukachenko.

Le président biélorusse a par ailleurs rappelé qu’on l’avait alors rassuré que la Russie « n’avait pas l’intention d’aggraver la situation de la Biélorussie de quelque manière que ce soit et qu’elle était prête à accorder à Minsk un crédit de 1,5 – 2 milliards dollars ».

Alexandre Loukachenko estime que la Russie voudrait privatiser la Biélorussie tout entière. « Je dirais plutôt : la Russie voudrait privatiser non seulement certaines entreprises, mais la Biélorussie dans son ensemble, a-t-il poursuivi. Je dirais que Moscou souhaiterait ne pas privatiser, mais s’en emparer sans rien débourser ».

Il a tenu à souligner que le crédit que la Russie pourrait accorder à la Biélorussie avec un taux d’intérêt de 8,5 pour cent sur un an n’était pas un crédit public, mais un crédit privé. « Nous pouvons obtenir un tel emprunt auprès de n’importe quel Etat », a ajouté le président biélorusse.

A son avis, la Russie « ne transformera pas les Etats-Unis en son ennemi avant les élections, ni l’Ukraine, ni le Kazakhstan, ni la Turkménie non plus, car ce sont des Etats riches qui pourraient opter pour le trajet Bakou-Ceyhan, mais la Biélorussie c’est autre chose, car ils ( Moscou) croient que les Biélorusses seront toujours sous la férule de la Russie ».

Le leader biélorusse a par ailleurs dit que « nous ne sommes plus au milieu des années 1990, lorsque les étalages des magasins étaient vides ». « Dans l’actuelle situation nous ne mourrons pas et je crois que la Russie aura encore besoin de nous », a conclu Alexandre Loukachenko.

 

Source Itar Tass

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :