jump to navigation

Issue heureuse pour Areva au Niger qui renouvelle ses contrats août 3, 2007

Posted by starbucker in France, Niger, Nucléaire.
trackback

Accusé de soutenir la guérilla dans le nord du pays, Areva a finalement trouvé un terrain d’entente avec le gouvernement nigérien pour renouveler ses contrats miniers.

Le groupe nucléaire français Areva a annoncé ce jeudi avoir renouvelé ses contrats miniers avec le Niger. « Le président nigérien Mamadou Tandja a demandé à sa ministre des Affaires étrangères, Aichatou Mindaoudou, de renouveler les contrats avec Areva. L’accord a été signé hier » entre la ministre et la présidente du directoire d’Areva, Anne Lauvergeon, a ainsi déclaré un porte-parole d’Areva.

Cet accord intervient alors que les autorités nigériennes ont expulsé la semaine dernière le directeur local d’Areva, Dominique Pin, accusant le groupe français de soutenir et de financer le guérilla touareg dans le nord du pays. « Les accusations formulées à l’encontre d’Areva sont infondées: l’argent versé par le groupe Areva était destiné à financer la protection de ses salariés », a démenti le groupe. « Si cet argent a été partiellement détourné de ses fins, il l’a été aux dépens d’Areva »

En réponse, Nicolas Sarkozy avait alors fait part de son intention de prendre une « initiative » dans « les jours qui viennent » pour régler le contentieux entre les autorités du Niger et le groupe nucléaire public français. Jean-Marie Bockel, secrétaire d’Etat en charge de la coopération, a rencontré en début de semaine à Paris la ministre nigérienne des Affaires étrangères. Il est attendu samedi à Niamey, la capitale du pays.

Lors de son discours télévisé à l’occasion de la fête nationale, Mamadou Tandja a déclaré que le Niger n’a « nullement l’intention de chasser » Areva mais qu’il voulait « tout simplement que chacun trouve son compte dans l’exploitation de l’uranium ». Le président du nigérien s’est ainsi fait l’écho de son premier ministre, Seini Oumarou qui avait critiqué un peu plus tôt le prix de vente de l’uranium au groupe français. « Le Niger vend ce produit à 27.300 francs CFA le kg à travers une convention signée avec Areva et qui court jusqu’à fin 2007. Aujourd’hui le kg se vend à 122.000 francs CFA (186 euros) sur le marché international », a-t-il déclaré.

Le Niger fournit environ 30% de l’uranium français. Ce pays est le troisième producteur mondial de ce minerai, base de l’industrie nucléaire. Areva est actif au Niger depuis quarante ans. Le groupe vient d’investir 700 milliards de francs CFA (environ 1,06 milliards d’euros) dans l’un des ses sites de production situé au nord du pays. Il est le deuxième employeur local, derrière l’Etat.

 

 

Source La Tribune

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :