jump to navigation

Iran : le lancement de la centrale de Bouchehr repoussé d’un an juillet 25, 2007

Posted by starbucker in Iran, Nucléaire, Russie.
trackback

Des responsables russes ont indiqué mercredi que l’achèvement de la centrale nucléaire iranienne de Bouchehr, dans le sud de l’Iran, allait être retardé d’au moins un an, à l’automne 2008, alors qu’une délégation iranienne se trouvait à Moscou à ce sujet.

« La mise en service de la centrale est reportée à l’automne 2008 », a déclaré le directeur du sous-traitant russe Energoprogress, Ivan Istomine, cité par les agences russes, la centrale étant construite par le russe Atomstroïexport.

Et elle ne pourra intervenir à cette date que « si tous les problèmes créés par la partie iranienne sont levés rapidement », a-t-il ajouté dans une allusion aux retards de paiement que les Russes reprochent aux Iraniens.

Irina Essipova, porte-parole d’ Atomstroïexport, a estimé « vraisemblable » également que les travaux ne s’achèvent pas avant la fin 2008 en raison de problèmes de paiement.

« Il est évident que l’Iran a brisé la confiance de nos sous-traitants dans ce projet. Les paiements arrivent maintenant, mais pas au niveau nécessaire. Cela a affecté la situation financière de nos sous-traitants », a-t-elle dit à l’AFP.

Au début de l’année, Moscou a accusé l’Iran de ne pas verser les sommes prévues par un accord de septembre 2006, ce qu’a démenti Téhéran. Ce même accord fixait à l’automne 2007 la mise en service de la centrale.

Deux négociateurs iraniens se trouvaient mercredi à Moscou pour des discussions avec des responsables d’ Atomstroïexport, a ajouté Mme Essipova sans plus de détails.

La délégation iranienne est conduite par Javad Vaïdi, l’adjoint du négociateur en chef pour les affaires nucléaires Ali Larijani et veut convaincre les Russes de finir la centrale, selon des sources diplomatiques à Vienne.

Les négociateurs iraniens ont quitté Vienne mardi pour Moscou après s’être mis d’accord avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur de futures inspections d’installations nucléaires en Iran. Ils veulent insister sur leur nouvelle coopération avec l’AIEA pour demander aux Russes l’achèvement de Bouchehr, selon ces sources.

M. Istomine a expliqué que sa compagnie avait déjà assemblé sur le site de la centrale 100 tonnes d’équipements, mais que 200 restaient encore à monter « qui n’ont pas été livrés ».

« Les fournisseurs russes ont perdu confiance dans le projet de Bouchehr en raison de la crise des paiements qui dure déjà depuis six mois », a-t-il insisté.

La Russie a entamé en 1995 la construction de la centrale. L’achèvement des travaux et la livraison du combustible nucléaire ne cessent depuis d’être retardés. Les Etats-Unis redoutent que le site ne soit utilisé à des fins militaires et réclament régulièrement le report de sa mise en service.

 

Source AFP

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :